LUMIERE SUR UN DES RESEAUX DES MOLLAHS EN FRANCE

Publié le par shlomo


22.05.2007

Récemment, un article paru le 27 avril dans Capital.fr a révélé une facette inconnue de l’affaire des pots-de-vin versés par total à la famille de Rafsandjani. Cet article signaleque la DGSE et la CIA ont découvert une société écran qui sert d’intermédiaire entre l’Iran et plusieurs groupes européens, dont les français Total, Veolia (ex-Vivendi) et EADS (EAD). Selon la DGSE, c’est bien cette société qui aurait coordonné le montage financier du contrat gazier de South Pars entre Total et l’Iran.

Les services de renseignements précisent aujourd’hui qu’ils soupçonnent cette société suisse et sa gérante iranienne de servir à l’occasion de « relais au régime des mollahs » pour financer discrètement le Hezbollah libanais.

Cette société se nomme NICO (Naftiran Intertrade Company). NICO est l’anagramme de NIOC (National iranian oil company). Domiciliée à Pully, près de Lausanne, et filiale d’une société offshore immatriculée à Jersey, cette structure est une émanation de la société pétrolière nationale iranienne, la NIOC. Son actuel gérant en poste depuis novembre 2005 est Mahmood Astaneh, un haut responsable du ministère iranien du pétrole.

Selon Capital.fr, c’est un autre personnage qui intrigue aussi les enquêteurs : Shahpari Khashoggi. épouse de l’ex-marchand d’armes saoudien Adnan Khashoggi, l’homme qui fit fortune pendant la guerre Iran-Irak et l’affaire Irangate.

Shahpari Khashoggi, née Zanganeh, est un membre de la famille de l’ancien ministre iranien du pétrole Bijan Zanganeh. Nous pouvons compléter cet article en ajoutant que le nom de famille est tronqué : en effet, les iraniens ont souvent des noms de familles composés (ce sont les sous branches d’une famille qui ont des noms composés).

Par exemple, Rafsandjani se nomme en réalité Hachémi Rafsandjani Bahrémani ! Ces enfants utilisent le nom de Hachémi, et ainsi, un européen pourrait faire des affaires avec le fils du patron du régime des mollahs sans s’en apercevoir. Autre exemple : Ali Larijani est le fils de l’Ayatollah Hashem Amoli. Les noms sont secondaires sous le régime des mollahs. Ceci permet également à certaines familles de tisser des réseaux proliférants et ainsi de placer les leurs dans différents domaines.

Il en est de même pour les Zanganeh. Le nom complet est Azam Namdar Zanganeh.

Ainsi, Azam Zanganeh, et Namdar Zanganeh et Zanganeh, c’est la même chose ! Mais pour un européen qui lit le premier nom, le lien n’est pas évident. Cette famille semble bien impliquée dans les affaires des mollahs.

Ainsi la mère de Shahpari Khashoggi, née Zanganeh, se nomme Pari Zanganeh, célèbre cantatrice d’opéra à l’époque du Shah, elle est la seule chanteuse à avoir le droit de se produire en Iran et cette femme non-voillante sillonne le monde afin de rappeler la nécessité du dialogue entre les peuples. Occasionnellement, elle sert d’ambassadrice culturelle au régime islamiste qui lapide les femmes iraniennes et finance des groupes terroristes pour tuer des civils français, irakiens ou israéliens.

Un autre membre de cette famille des Azam Namdar Zanganeh est Lila Azam Zanganeh, journaliste mignonne qui collabore avec de nombreux journaux en France et sert de relais pour faire connaître d’autres partisans du dialogue entre les peuples.

Lila Azam Zanganeh s’est approchée de Bernard Henry Levy afin de participer à la revue la Règle du jeu qui en suivant ses conseils est devenue le relais de diffusion pour les faux opposants du régime des mollahs, personnages présentés aux français comme étant des dissidents ou des opposants. Les articles parus dans la Règle du jeu évoquent tous les sujets sauf ceux qui pourraient nuire au régime des mollahs. Nous avions évoqué cette revue dans un article consacré à l’un de ces faux opposants : Ramin Parham.

Le rôle joué par Lila Azam Zanganeh (la communicante) est aussi important que le rôle de Pari Zanganeh (la cantatrice aveugle) ou encore Shahpari Khashoggi-Zanganeh (le relais des affaires pétrolières qui financent le Hezbollah).

Lila Azam Zanganeh est un redoutable agent de désinformation du régime car elle jouit de l’amitié sincère de Bernard Henri Levy et profite de cette relation pour déformer les réalités de l’Iran et dévoyer le débat.



TEXTE REPRIS DU SITE IRAN RESIST

Publié dans IRAN NUCLEAIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article