REVUE DE LA PRESSE ISRAELIENNE

Publié le par shlomo

A LA UNE

   
Johnston libre.
Le journaliste de la BBC détenu depuis quatre mois par « l’Armée de l’Islam » a été libéré dans la nuit de mardi et remis aux forces de sécurité du Hamas.
 
Après un siège de plusieurs heures autour d'un bâtiment de la ville de Gaza où était détenu Alan Johnston, durant lesquelles des échanges de tirs soutenus ont eu lieu entre les ravisseurs et la branche armée du Hamas, le journaliste a finalement été relâché, suite à un échange de prisonniers entre les deux mouvements islamistes. Durant les combats, un passant palestinien est mort et plusieurs miliciens ont été blessés, des deux cotés. Alan Johnston a ensuite rencontré Ismaïl Haniyeh à son domicile du camp de réfugié Shati, avec lequel il a tenu très tôt ce matin une conférence de presse. Pâle et affaibli, il a remercié chaleureusement le chef du Hamas pour ses efforts en vue de le libérer, indiquant qu’il se portait bien. Haniyeh a pour sa part formulé le vœu que l’affaire Shalit connaisse rapidement un dénouement semblable, qui ne dépendait selon lui maintenant que d'Israël.
Cette libération a été rendue possible par la médiation de différents organismes palestiniens dont les «Comités de la résistance populaire» impliqués par ailleurs dans l’enlèvement de Guilad Shalit. A l’issue des négociations 9 étudiants également détenus par les ravisseurs ont été relaxés alors que le Hamas relâchait de son côté des membres de leur mouvement.
Le journaliste a été séquestré durant 114 jours dans une des propriétés d’un domaine appartenant au clan Dogmush, une des familles influentes de la bande de Gaza, dont l'un des fils est le chef de «l’Armée de l’Islam». Ce groupuscule exigeait la libération d’extrémistes palestiniens détenus en Grande Bretagne et en Jordanie. Il avait menacé la semaine dernière d’égorger leur otage «comme une brebis» si Sadjida Rishawi - une irakienne condamnée à mort en Jordanie pour son implication dans un attentat à Aman en novembre 2005-, Abu Katada, détenu dans une prison britannique - , et Abu Muhamad Al Makdissi -  considéré comme le maître spirituel du leader d’El-Qaida en Irak, Abou Moussab al-Zarkawi, tué par les américains en juin dernier, n’étaient pas relâchés immédiatement.
Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mashal, s’est félicité de ce succès et a déclaré «Nous avons réussi à mettre fin à ce chapitre, qui portait une grave atteinte  à la réputation du peuple palestinien», ajoutant «La différence entre nous et le Fatah tient au fait que ce mouvement encourage l’anarchie et le chaos, alors que le Hamas s’évertue à stabiliser la situation sécuritaire».
 

  Sécurité

 
-   Des forces de l’armée ont tué au cours d’une opération dans le quartier de Louza de la ville de Hébron, un jeune palestinien de 16 ans courant avec une arme, qui s’est avérée n’être qu’une imitation en plastique d’un fusil M-16. Tsahal a ouvert une enquête sur les causes de ce décès.
 
-   Le journaliste Muhamad Shtiwi qui a interviewé il y a un mois pour la télévision palestinienne, Noam Shalit, le père de Guilad en captivité depuis un an, a été arrêté par les services d’ordre du Fatah à Tulkarem. Accusé par le Hamas d’avoir procédé à son enlèvement, le Fatah a affirmé de son coté que le journaliste s’était rendu de lui-même. Par ailleurs, la vague d’arrestations lancée en Judée-Samarie par les services de sécurité fidèles au Président palestinien Mahmoud Abbas se poursuit avec l’emprisonnement de plusieurs personnalités du mouvement islamiste, et on s’attend à l’interpellation de quelque 1500 miliciens supplémentaires liés aux opérations armées du Hamas. Le porte parole de ce mouvement a déclaré que la poursuite de ces arrestations constituait le franchissement d’une ligne rouge, face auquel ses membres ne comptaient pas rester les bras croisés.
Par ailleurs, le gouvernement d’urgence palestinien dirigé par Salem Fayad, a affirmé que les 19000 fonctionnaires palestiniens nommés par le Hamas depuis son accession au pouvoir en janvier 2006, ne percevraient pas leur salaire. On s’attend à de vives réactions suite à cette décision.

  
  Politique


   Le Premier ministre devrait annoncer aujourd’hui un remaniement au sein de son gouvernement. Un de ses proches conseillers a d’ailleurs déclaré qu’il «faudrait un psychiatre pour traiter toutes les demandes des candidats». Haim Ramon, ex-ministre de la justice qui s’était démis de ses fonctions suite à une accusation pour acte indécent, a refusé pour l’instant de revenir à la vie politique, mais il a promis de donner sa réponse définitive mercredi matin, suite aux insistances du chef du gouvernement de lui attribuer le portefeuille ministériel que détenait Shimon Peres, qui vient d’être élu à la Présidence de l’Etat. Ehud Olmert veut en effet s’adjoindre des proches avant la publication du rapport final de la commission Winograd susceptible de créer des remous politiques importants.
L’annonce des nouveaux ministres devrait intervenir vers 11h00 et l’on s’attend à ce que Roni Bar-On soit nommé aux Finances, et qu’une permutation de portefeuilles intervienne pour Shaoul Mofaz, Meir Chitrit, Yaakov Edry, et Zeev Boïm. La députée Rouhama Avraham devrait également faire son entrée au gouvernement.

  
  Justice


-   Suite au recours porté devant la Haute cour de justice par le propriétaire palestinien de la « Maison de la paix » acquis il y a plusieurs mois au centre de Hébron par des israéliens, les services juridiques du gouvernement ont affirmé que l’enquête de police avait montré que certains documents d’achat de la propriété avaient été falsifiés par les acquéreurs. Il s’avère néanmoins que plusieurs contradictions subsistent dans la version des faits du propriétaire, alors que les avocats de la défense ont réaffirmé pour leur part la légalité absolue de cet achat.
 
-   Forcing médiatique des proches de l’ancien Président de l'Etat dans l’attente du verdict de la Cour suprême sur la validité de l’acte d’accusation modifié par le Procureur Meny Mazouz, d’où a été effacé toute charge pour viol. L’entourage de Moshé Katsav a diffusé par voie de presse divers documents mettant en cause l’intégrité de plusieurs plaignantes.

 
  Economie

 
-   Arkady Gaydamak a remporté l’appel d’offres pour l’acquisition de l’hopital Bikour Holim de Jérusalem au détriment de Lev Levaïev qui avait soumis à la dernière minute, une proposition de rachat équivalente, les deux milliardaires ayant offert 132 millions de shekels pour cette reprise. L’attractivité de cette acquisition réside principalement dans les terrains constructibles appartenant à l’hôpital. Lev Levaïev avait proposé de continuer à faire fonctionner celui-ci pendant 5 ans avant de transformer tout le complexe en projet immobilier de luxe, alors que Gaydamak s’est engagé à ne licencier aucun membre du personnel et à poursuivre le fonctionnement continu de l’établissement.
 
-   Bon comportement de la monnaie israélienne face au dollar américain qui a perdu mardi 1,062% par rapport à son cours de la veille, s’échangeant à 4,192 shekels, et face à l’euro qui s’est déprécié de 1,058% à 5,6955 shekels. Par ailleurs les principaux indices boursiers étaient à la hausse dans un volume d’échanges de 1,98 milliard de shekels.

 
  Social

 
   La centrale syndicale Histadrout qui avait déposé un préavis de grève générale il y a deux semaines, a décidé de reporter les débrayages prévus, après la nomination du nouveau ministre des Finances, malgré l’impasse des négociations sur les augmentations réclamées par le syndicat sur les salaires du secteur public.

 
  Sport

 
-   Les joueuses Shahar Peer et Sania Mirza (Inde), se sont qualifiées en double-dames pour les huitièmes de finale de Wimbledon en battant le couple Vladimira Uhlirova (Tchécoslovaquie) et Agnès Szavay (Hongrie) par 6:3, 6 :4.
 
-   Andy Ram et Nathalie Dechy (France), vainqueurs en double mixte du tournoi de Rolland Garros, se sont également qualifiés pour le tour suivant de la compétition londonienne.
 
-   Doha accueillera le Masters féminin de 2008 à 2010. Comme d'autres états du Golfe, Doha ne reconnaît pas Israël mais Larry Scott, directeur de la WTA, a assuré que Shahar Peer, actuellement 16e mondiale, serait autorisée à y participer.

 
 

Israelinfos.net vous souhaite une agréable journée.

 

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article