L'ECLATEMENT DE LA CRISE AU LIBAN

Publié le par shlomo

L’éclatement de la crise au Liban est à craindre après le 15 juillet
9 juillet 2007 - MEMRI

Ces derniers jours, des rapports de médias arabes et iraniens ont évoqué la possibilité que la crise politique qui sévit actuellement au Liban se transforme en conflit armé après le 15 juillet 2007. Il convient de noter que certains événements internationaux relatifs au Liban et à la Syrie sont attendus à la mi-juillet :

1. La session du Conseil de sécurité de l’ONU prévue pour le 16 juillet 2007, où doit être débattu le rapport du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, sur les progrès de l’application de la Résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies. Ce débat évoquera le rapport de la délégation envoyée par Ki-Moon sur la frontière libano-syrienne pour évaluer l’efficacité de la surveillance de la frontière. Selon le quotidien londonien Al-Hayat, les recommandations de la délégation incluent le stationnement d’experts internationaux devant aider les services de sécurité libanais à contrôler la frontière libano-syrienne.

2. Entre le 15 et le 17 juillet 2007, la remise d’un autre rapport au Conseil de sécurité de l’ONU, par Serge Brammertz, directeur de la Commission d’enquête internationale chargé d’enquêter sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri.

Lire des extraits des rapports de presse arabes et iraniens traduits en anglais.

Titres :
-  La Syrie aurait enjoint à ses citoyens de quitter le Liban avant le 15 juillet
-  L’opposition au Liban : après la mi-juillet, nous établirons un second gouvernement au Liban
-  Al-Mustaqbal met en garde contre un plan irano-syrien de coup d’Etat au Liban
-  Le Hezbollah s’arme pour se préparer à l’étape suivante ; l’une de ses cibles militaires pourrait être Beyrouth
-  Changement dans la politique iranienne : de la prévention de la guerre civile au Liban à l’adoption de la position syrienne

Publié dans MONDE ARABO-MUSULMAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article