VERS LE CALIFAT PAR LA DAWA

Publié le par shlomo

 
 

Le Hizb ut-Tahrir (Parti de la Libération), l’un des mouvements islamistes créés au siècle passé, s’est donné pour objectif central affiché de restaurer le califat, soit l’autorité du successeur du prophète de l’Islam, chargé de faire régner la charia (la loi islamique) dans la oumma (la communauté musulmane). Le Hizb ut-Tahrir s’y applique sans violence, sans mouvement armé, en usant de politique, de rassemblements, de discours, de publications, mais en faisant tout de même appel à toute la panoplie victimaire et revendicatrice ordinaire des mouvements islamistes, de sorte qu’il a plutôt mauvaise réputation.

L’idée du califat en soi est populaire dans l’Islam, en ce sens qu’elle constitue la concrétisation de l’idéal politique (exécutif) islamique, mais la tâche est souvent ingrate, car d’une part le projet inquiète les gouvernements non musulmans (le califat étend théoriquement son autorité sur l’ensemble des Musulmans, ce qui en fait une entité islamiste massive) et d’autre part il va à l’encontre des intérêts concrets de quasiment tous les dirigeants actuels du monde musulman (qui devraient alors faire allégeance au calife). Par ailleurs, historiquement, le califat a toujours été fondé beaucoup plus sur une force militaire que sur des discours politiques. Le Hizb ut-Tahrir assume donc plutôt un rôle de propagandiste de l’institution du califat, seulement à moitié sérieux et sans qu’on s’attende vraiment à ce qu’un calife sorte de ses rangs.

Mais avec le temps, et à mesure qu’il se fait accepter de part et d’autre dans ce rôle, son projet fait du chemin. Ainsi, l’une des branches les plus actives de l’organisation, basée au Londonistan, tient aujourd’hui même une conférence (programme, audios) censée réunir des milliers de participants. Et l’organisation promet de rassembler 100.000 personnes à Jakarta le 12 août prochain:

 
Si elle y parvient, l’espoir de voir renaître le califat gagnera de l’élan dans le monde, malgré le silence médiatique de rigueur. Et si le Hizb ut-Tahrir en profite pour proposer à la oumma un calife bien choisi, c’est-à-dire charismatique et déjà très populaire, il pourrait devenir le fer de lance du mouvement islamiste le plus rassembleur de la planète. En tout cas, ses membres semblent en rêver de plus en plus sérieusement. Et ce n’est pas de bon augure.

Voir aussi www.caliphate2007.com (lorsque les serveurs de l’organisation, en berne depuis la fin de l’après-midi, seront à nouveau accessibles)

TEXTE REPRIS DU SITE ALAIN JEAN MAIRET

Publié dans MONDE ARABO-MUSULMAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article