LA COMMUNAUTE JUIVE IRANIENNE SERAIT PLUTOT BIEN LOTIE

Publié le par shlomo

 

nov02

Par IsraelValley Presse
Rubrique: Iran

Selon nos confrères du Figaro, la télévision d’état iranienne diffuse actuellement une série sur les Juifs sauvés par l’Iran durant la guerre.

La nouvelle série télévisée met en scène les quelques 1,000 Juifs français sauvés avec l’aide d’Abdol Hussein Sardari, ambassadeur iranien en poste à Paris à l’époque du Shah. Fait rare, cette série relate des événements historiques antérieurs à la République islamique.

google_ad_client = “pub-9481347717511402”;
google_ad_width = 468;
google_ad_height = 60;
google_ad_format = “468×60_as”;
google_cpa_choice = ”/adsense/ref-re-encode?x=1&s=0&p=CAAQABoIFEB31iNmPD4ok4L4gQIwAA&p=CAAQABoImU6tfHAID0UogY_7xwEwAA&p=CAAQABoITzxy2-PisTEot5353wEwAA&p=CAAQABoIuAT7MexTJrUoqN-o4gEwAA&p=CAAQABoI9Z-r60TTIv8ohLbrgwEwAA&p=CAAQABoIdQcb7oNH4gso4Kn0tQIwAA&p=CAAQABoI9J6eKgMdECko2MXv0QIwAA&p=CAAQABoIeY96ZMvGkS4osJaC1wIwAA&p=CAAQABoIaMQFL3ydiGQoxOii2wEwAA&p=CAAQABoIQBI52NFD8XkozJqC1wIwAA&p=CAAQABoIFTQgpte-6VoolKGC1wIwAA&p=CAAQABoIaE28ZzspomcooPGvrAEwAA&p=CAAQABoIE1gJHDyZB0colajG7gEwAA&p=CAAQABoIkXHnCE4lpyMo_5edwAEwAA&p=CAAQABoIgwhr-hF4_coogprbgQEwAA”;
google_color_border = “999999”;
google_color_bg = “FFFFFF”;
google_color_link = “0E528F”;
google_color_text = “000000”;
google_color_url = “CC0000”;
//—>


Le Figaro: Et pourtant, paradoxe mis en exergue par la série, la communauté juive iranienne, la plus importante du Moyen-Orient en dehors d’Israël, se trouve plutôt bien lotie. Ses quelque 20 000 membres disposent, à l’instar de la minorité chrétienne et de la minorité zoroastrienne, d’un représentant au Parlement iranien. Ils sont libres de prier dans leurs synagogues, de faire leurs courses dans des épiceries kasher.

Ils possèdent leurs propres hôpitaux, leurs écoles et peuvent consommer de l’alcool pour le besoin de leur culte. « Tant qu’on ne se mêle pas de politique, on est relativement tranquilles », souffle Joseph, un commerçant juif de la capitale. Il n’a pourtant pas oublié l’arrestation, en 1999, à l’époque du président réformateur Mohammad Khatami, de treize Juifs de Shiraz et d’Ispahan, accusés d’espionnage au profit d’Israël. « Mais c’est une tactique également utilisée par les forces conservatrices contre des intellectuels iraniens musulmans pour étouffer les voix qui se prononcent en faveur de la démocratie », reconnaît-il.—

-xl-

Source: Le Figaro

Publié dans DIASPORA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article