TENSIONS ANTISEMITES DANS LE Xe ARRONDISSEMENT DE PARIS

Publié le par shlomo

 
 
 
Le Parisien s’intéresse à la récente série d’actes antisémites dans le Xe arrondissement de Paris. Inquiète, la communauté juive du quartier est aussi exaspérée.

Dimanche 18 novembre, un jeune homme de 15 ans, qui portait une kippa, a été passé à tabac par trois garçons au moment où il sortait de son immeuble rue de la grange aux belles. La victime a porté plainte. Samedi 18 novembre, deux enfant de 10 ans ont été insultés et frappés par un garçon de leur âge dans la cour de l’école Vellefaux. La communauté juive a organisé un rassemblement spontané mardi 20 novembre. « Les injures que nous essuyons ne sont qu’un aspect de la violence. Les jeunes nous menacent de brûler nos immeubles et crient : ‘ici c’est la Palestine, rentrez chez vous.’ Au quotidien, c’est infernal », confie une mère de famille. « Je ne laisserai pas ce climat de haine. Il est impensable qu’une communauté vive ainsi dans la peur », affirme Tony Dreyfus, le député-maire PS du Xe arrondissement, qui a avertit le préfet de police, Miche Gaudin, des tensions existantes après avoir reçu une pétition signée par les habitants du quartier. « Il faut que les auteurs de ces actes soient interpelés » ajoute le maire. Le Parisien revient également sur le meurtre de Sébastien Sellam en 2003 qui émeut la communauté juive. Le meurtrier, qui était un ami de la victime, a été déclaré dans un premier temps irresponsable. Il pourrait finalement être jugé. L’avocat de la famille vient d’obtenir la réouverture du dossier, clôt en 2006 par un non-lieu. Adel avait égorgé et défiguré Sébastien Sellam qui rentrait chez lui en déclarant : « J’ai tué un juif ! J’irai au paradis ! »

Publié dans ANTISEMITISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article