NOUVELLE AGRESSION ANTISEMITE A PARIS 10 e

Publié le par shlomo

17/12/2007

Nouvelle agression antisémite rue Alber Camus PARIS 10°Un jeune juif portant la kippa est attaqué par une vingtaine de jeunes qu'il décrit comme d'origine nord africaine et africaine.
 
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
 
Le Président
Sammy GHOZLAN
0609677005
 
DRANCY LE 16/12/07
COMMUNIQUE
 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne la nouvelle agression violente à caractère antisémite survenue le samedi 15 decembre 2007 à 17H30 devant le 5 rue Albert Camus à Paris 10°
Raymond A… 17 ans, jeune juif portant la kippa, nous relate les faits suivants.
Alors qu’en raison du Shabat, il attendait que quelqu’un vienne ouvrir  la porte de son immeuble pour qu’il y entre, une vingtaine de jeunes qu’il décrit comme d’origine maghrébine et de couleur  d’origine africaine, prononcent son nom, et l’attaquent violemment , le frappant au visage et sur tout le corps.
Il décrit plus précisément l’un des attaquants comme étant un jeune rouquin qui ne cessait de jurer sur le Coran pendant qu’il le frappait.
Il n’a du son salut, qu’à l’intervention d’un voisin juif qui sortait de chez lui à ce moment et « lui a sauvé la vie »selon les propres termes de Raymond. Un témoin prévient la police qui arrive, tente en vain de poursuivre les agresseurs.
La victime mineure et ses parents ont déposé plainte .
Une première ITT de 4 jours lui a été ordonnée. Nous demandons aux services de police qui ont déjà commencé leur enquête de tout mettre en œuvre pour identifier rapidement et interpeller les auteurs de l’agression antisémite.
Nous rappelons que les riverains et résidents de cette cité nous ont déjà exprimé le 10/11/07 , leur exaspération face à l’insécurité qui y régne, insécurité générale, mais aussi antisémite.
Le BNVCA avait alerté le Prefet de Police de Paris, le 12/11/07 et organisé une réunion en présence du Député Maire, du Commisssaire de Police,et des représentants du CRIF.
Les résidents restent inquiets, la situation demeure  préoccupante. Des objets ont été volontairement lancés contre les fenêtres d’une locataire qui avait été l’une des  porte- parole des habitants du quartier.
Le BNVCA reste attentif à la situation, et alerte de nouveau tous les acteurs de la sécurité dans ce secteur afin qu’ils rétablissent le calme et la confiance , en empêchant les bandes de se réunir près de ces pâtés d’immeubles.
 
 

Publié dans ANTISEMITISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article