DEUX JEUNES ISRAELIENS ONT ETE TUES DANS UN ATTENTAT

Publié le par shlomo

 

Parallèlement, un autre incident a eu lieu sur la même route, la route 35 Hotsé Yéhouda, entre les localités juives Télem et Adoura. Il s’est rapidement avéré qu’il s’agissait d’un règlement de compte entre bandes arabes rivales. Dans cet incident, un Palestinien a été grièvement blessé à la tête par des tirs. Des équipes du "Croissant rouge", aidées par celles du Maguen David Adom arrivées sur les lieux, ont octroyé des soins au blessé et il a été évacué dans un hôpital local.

Pendant un certain temps, l’armée et les forces de secours ont probablement été trompées par cet incident et ont cru que ces deux attaques n’en faisaient qu’une. Puis, petit à petit, elles ont compris qu’il s’agissait de deux incidents sans aucun rapport.

Une jeune fille israélienne avait téléphoné à peu près au même moment qu’a eu lieu l’incident avec les Palestiniens. Elle a informé les urgences de Kiryat Arba (le Moked) qu’elle se promenait avec deux amis près du pont de Halhoul, non loin de la route 35. Les trois jeunes gens faisaient une randonnée en direction d’une source située dans la région. La jeune fille a indiqué que des terroristes palestiniens avaient ouvert le feu dans leur direction, en s’approchant d’eux. Les deux jeunes gens, qui sont également des soldats de Tsahal en service militaire, qui jouissaient apparemment d’une permission pour Shabbat, ont été touchés et se trouvaient dans un état critique.

Ils ont réussi à riposter en tirant sur les terroristes. L’un d’eux a été abattu et l’autre grièvement blessé et évacué à l’hôpital.

Malheureusement, les secours ont mis plus d’une heure pour localiser les jeunes gens. La jeune fille avait en effet du mal à indiquer à l’armée où elle se trouvait exactement. Après des efforts interminables, les équipes des Tsahal et du Maguen David Adom ont trouvé la jeune fille. Un médecin militaire a malheureusement dû constater la mort des deux jeunes gens, qui ont succombé à leurs blessures après s’être défendus contre les terroristes. La jeune fille était "seulement" en état de choc, car elle a réussi à se cacher et les terroristes n’ont pas réussi à la repérer.

Les familles des deux victimes ont été informées. Il s’agit de jeunes gens de Kiryat Arba. Leur enterrement n’aura pas lieu aujourd’hui.

Reshet Beth a indiqué, peu après les informations de 15 heures, que les jeunes gens ont croisé un groupe de Palestiniens en marchant en direction du Nahal Télem. Ces derniers les ont salués et ils ont même discuté un peu avec eux. Mais peu après, lorsqu’ils approchaient du Nahal, une jeep palestinienne s’est approché d’eux et des terroristes ont ouvert le feu contre eux. La jeune fille a immédiatement pris la fuite et s’est cachée dans les arbres de la forêt où ils se trouvaient. Elle a ainsi été sauvée.

Les deux garçons ont riposté en tirant contre les terroristes. Ils ont réussi à en abattre un et à en blesser un autre, qui est retourné dans la jeep et s’est enfui. Il se pourrait que le Palestinien blessé dans un règlement de compte soit ce même terroriste, qui a inventé une histoire pour échapper à l’armée. Celle-ci vérifie si c’est le cas. Des officiers de Tsahal sont encore sur les lieux.

Publié dans TERRORISME

Commenter cet article