UNE VENDEUSE MUSULMANE REFUSE D'ENCAISSER UN LIVRE CHRETIEN "IMPUR"

Publié le par shlomo

 
Un article paru dans le "Daily Mail" révèle qu’une employée musulmane du magasin Marks & Spencer a refusé de servir une cliente qui présentait à la caisse un livre pour enfants, consacré à des récits bibliques, au motif que ce livre est « impur ». On trouvera, en annexe [*], quelques articles mis en ligne sur notre site, au fil des années, qui attestent qu'une attitude aussi fanatique est loin d'être isolée.
(Menahem Macina).
 

15 janvier 2008

Daily Mail

 

Texte original anglais : "Muslim M&S worker refused to sell 'unclean' Bible book to grandmother, customer claims"


Adapté d’une traduction partielle en français, en ligne sur le Blog québécois, "Point de Bascule"

 

L'objet impur: Premières histoires de la Bible

Sally Friday, cliente d’une succursale des célèbres magasins Marks & Spencer, s’est sentie publiquement humiliée lorsqu’elle a voulu régler l’achat qu’elle venait de faire d’un livre intitulé « First Bible Stories » [premières histoires bibliques], pour l’offrir en cadeau à son petit-fils.

Quand la grand-mère a déposé le livre sur le comptoir, la vendeuse a refusé d’y toucher, le déclarant « impur ». Elle a ensuite fait venir un autre membre du personnel pour encaisser l’achat.

Mme Friday était si bouleversée qu’elle a déposé plainte auprès du gérant du magasin.

Les hommes politiques et les chefs religieux l’ont appuyée dans la condamnation de la chaîne de magasins, ce qui a relancé le débat sur les croyances religieuses dans les lieux de travail.

Le député conservateur Philip Davies a déclaré que le refus de servir Mme Friday, âgée de 69 ans, était « inacceptable » et « nuisible » aux  relations communautaires.

Inayat Bunglawala, secrétaire général adjoint du Muslim Council of Britain, qualifie les commentaires de la vendeuse d’ « offensants » et a appelé Marks & Spencer à diligenter une enquête.

 

© Daily Mail

 

------------------------- 

 

[*] Quelques faits du même acabit : M. Macina, "Adieu, veau, vache, cochon… L’islam n’en demandait pas tant" ; D. Pipes, "Pas d’alcool dans mon taxi ! [Ou comment la Charia s’infiltre aux Etats-Unis]"; M. Macina, "Le nom d’Allah tu n’écriras sur une glace au chocolat. Cas d’école de l’intimidation islamique" ; etc.   

 

 

Mis en ligne le 21 janvier 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org

Publié dans ISLAM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article