OUSSAMA EN PALESTINE

Publié le par shlomo

Ben Laden qui n’hésite jamais à pourfendre les Occidentaux, s’en prend de plus en plus à Israël. L’influence d’Ahmadinejad ? Copain-coquin mais qui cache tout de même de profondes divergences.

Il vient de réaffirmer dans un message dont l’authenticité semble prouvée que le "djihad" est un devoir pour libérer les territoires palestiniens.

Cette inflexion du discours du chef d’Al Qaïda sur la Palestine depuis quelques mois masque difficilement sa perte d’influence dans la sphère terroriste internationale.

Traqué, à peu près ruiné par les comptes bloqués dans les banques et des troupes qui commencent à souffrir sous les coups portés en Afghanistan, Ben Laden insiste depuis plusieurs messages sur le conflit israélo-palestinien, qui est selon lui au coeur de la lutte engagée contre l'Occident et qui fut un facteur décisif des attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis.

Le discours contre les Juifs a toujours eu un effet mobilisateur sur les consciences musulmanes. Ce n’est pas le Président iranien qui dira le contraire.

"Si Dieu le veut, nous continuerons la lutte contre les Israéliens et leurs alliés et ne renoncerons à aucun centimètre carré de terre de Palestine tant qu'il y aura au moins un musulman véritable sur la Terre", dit-il dans ce nouvel enregistrement.

Un Musulman véritable ?

Ben Laden ne veut certainement pas parler des Chiites dont il adopte pourtant la rhétorique. Pour les sunnites de son espèce, il n’y a de bon musulman.. que sunnite justement.

Pour le chef terroriste, un bon chiite, un bon Juif, un bon infidèle, un bon croyant chrétien doit être, si possible mort, sinon, un dhimmi tout juste bon à payer l’impôt.

« La Palestine est notre terre, les Israéliens sont des envahisseurs et des occupants qui doivent être combattus", déclare-t-il et aussi: « la participation des dirigeants occidentaux avec les Juifs à cette célébration (les 60 ans d’Israël, ndlr Primo) confirme que l'Occident soutient cette occupation juive de notre terre".

Reuters note (cette agence reste, en dépit de quelques erreurs factuelles, la plus compétente concernant le Proche Orient, l’AFP ayant depuis longtemps perdu toute crédibilité), « qu’Al Qaïda peine à s'imposer sur le terrain face à la concurrence du Hamas ».

Le mouvement islamiste palestinien vit certes en vase clos intellectuel avec les Frères Musulmans d’Egypte. Mais les signes de la présence d’Al Qaïda à Gaza sont tout de même à analyser avec intérêt.

Pour l’heure, Ben Laden fête avec l’à-propos qu’on lui connaît, l’anniversaire d’Israël en enjoignant au monde musulman de l’exterminer…

1948, 1967, 1973…Israël est habitué à ce type de menaces vitales.

Pour faire une petite comparaison, on pourrait se demander comment réagirait la population française si on lui promettait l’éradication chaque année depuis 60 ans, dans les médias, les écoles des pays européens environnants. Nos pacifistes professionnels, pétitionnaires et certifiés conformes auraient certainement un peu moins de fatuité.

Mais il en faut plus pour désarçonner ceux qui relaient, parfois sans le vouloir, les appels à la disparition d’Israël. Les comités France-Palestine, pour ne citer qu’eux, se font trop souvent les porte-paroles du Hamas pour que leur haine apparaisse comme une opinion politique.

Si, dans les semaines qui viennent, un attentat majeur contre des intérêts israéliens devait avoir lieu, Ben Laden pourra s’en attribuer la paternité, lui qui a, dans le même message, appelé à attaquer les Juifs à l'intérieur et en dehors d'Israël.

Pour l’instant, l’alliance de surface entre le sunnite Ben Laden et le chiite Ahmadinejad ne prend pas. Comme celle, toute théorique aussi, entre le Hezbollah et le Hamas.

Même si les juifs disparaissaient de la surface de la terre, ces deux mouvements continueraient à se massacrer jusqu’à l’extinction définitive d’un camp ou d’un autre.

Juifs, Chrétiens, Croisés, Infidèles ne sont ici que des prétextes…

Dommage que l’opinion publique internationale soit victime de cette hallucination collective concernant les causes véritables du conflit.

Pendant ce temps, il est des musulmans véritables avec qui il est encore possible de dialoguer. Mais eux n’ont pas de service de presse à leur disposition pour propager leurs paroles de paix.

La haine paie mieux que l'amité !

Pierre Lefebvre © Primo, 16 mai 2008

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article