Iran : Le Baloutchistan est en état d’effervescence

Publié le par shlomo

Le Baloutchistan est en état d’effervescence depuis le vendredi 13 juin, date de la restitution à l’Iran par le Pakistan du frère du chef du mouvement séparatiste local, le Jundollah qui a le soutien des américains. Tous les jours il y a des représailles de ce groupe armé contre les représentants locaux du régime et des répliques punitives du régime.

La première des représailles du Jundallah a été l’attaque surprise d’un poste frontalier et la prise en otage de 16 à 28 des gardes issus des Pasdaran. Téhéran qui n’entend pas relâcher Abdol Hamid Riggi, le frère de Abdol-Malek Riggi, chef du Jundollah, a répondu à cette prise d’otage par une double pendaison deux jours plus tard. Alireza Barahoui [1], lié à Jundallah, a été pendu dans la ville de Zahedan et Younés Rahmandoust du même mouvement a été pendu dans la ville de Chah-Bahar.

En réponse à ces deux pendaisons, deux hommes à moto ont ouvert le feu sur Ebrahim Karimi, un milicien des Pasdaran qui était l’adjoint du chef de la justice de la ville de Saravan, devant son bureau. Seulement quelques heures après, le régime a annoncé l’arrestation de 8 puis de 11 suspects. Affaire à suivre...

© WWW.IRAN-RESIST.ORG


[1] Le régime des mollahs ne donne jamais les noms de famille des condamnés à mort et la presse ne publie que des prénoms suivis d’une initiale. Quand les noms sont publiés, il s’agit de prisonniers politiques condamnées et exécutés sous de fausses inculpations. Cette double pendaison porte à 120 le nombre des personnes qui ont été exécutées en Iran depuis le début de l’année 2008.

Publié dans IRAN NUCLEAIRE

Commenter cet article