Assad au défilé du 14 juillet : "un scandale" dénoncent des Casques bleus

Publié le par shlomo

France Info - AFP

Laurent Attar-Bayrou, président de l’association internationale des soldats de la paix (Casques bleus) a jugé mercredi que la présence du président syrien Bachar al-Assad au défilé militaire du 14 juillet serait "un scandale, une atteinte à la mémoire" des soldats français tués en 1983 dans l’attentat du Drakkar au Liban.

"Quand même, au Liban la France a perdu des hommes, les 58 parachutistes qui sont morts à Drakkar plus tous les morts pendant les années 80", a déclaré sur France Inter M. Attar-Bayrou, qui faisait à l’époque partie du contingent français de Casques bleus au Liban.

Affirmant que "clairement il a été déterminé que la Syrie était commanditaire, fournisseur en armes, en moyens du hezbollah", il a souligné qu’il n’y avait "jamais eu de repentance de ce pays".

"Et maintenant nous allons donner les honneurs, faire défiler nos troupes devant le représentant de ce pays. C’est pour nous un scandale, une atteinte à la mémoire de ces jeunes et de ceux qui ont contribué au rayonnement de la France et à la paix au Liban", a dénoncé M. Attar-Bayrou.

Selon lui, "on demande de la morale, il faut déjà commencer par la respecter et respecter ceux qui ont servi au péril de leur vie". Le 23 octobre 1983, 58 soldats français de la force multinationale d’interposition avait été tués, dans un attentat au camion piégé contre l’immeuble du poste français Drakkar. L’attentat avait été revendiqué par le Jihad islamique.

Publié dans FRANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article