INTERVIEW DE DANIEL PIPES

Publié le par shlomo

Imprimer    Envoyer à un ami 


Daniel
 Pipes


Liste de diffusion de Daniel Pipes
28 juin 2008

 
   

Interview de Daniel Pipes

Bivouac-id
27 juin 2008
http://fr.danielpipes.org/article/5679

Daniel Pipes est un intellectuel néo-conservateur américain spécialisé dans les problématiques relatives à l'Islam, au Moyen-Orient et aux intérêts américains présents dans cette partie du monde. Afin d'exprimer et de promouvoir ses idées, Daniel Pipes cumule plusieurs fonctions.

En effet, il intervient régulièrement dans la presse américaine et dans les médias de la télévision. Il a aussi écrit de nombreux livres. Il est membre d'un think tank américain nommé "Council on Foreign Relations" qui produit des analyses politiques et des conseils pour le gouvernement US. Il participe également aux travaux du Groupe de Travail Spécial sur le Terrorisme et la Technologie (Special Task Force on Terrorism and Technology) du Département de la Défense. Il est aussi le fondateur et le directeur du Middle East Forum dont la mission est de promouvoir les intérêts US au Moyen-Orient.

Daniel Pipes parraine le site Campus Watch, et intervient également sur ses propres sites internet Daniel Pipes (version française ici), et The Middle East Forum.

En vertu de l'importance que nous accordons aux opinions de Daniel Pipes, nous avons décidé de lui demander cette et nous le remercions vivement d'avoir répondu à nos questions.

Bivouac-id : Comment pouvez-vous expliquer l'absence de prise de conscience des citoyens européens face à l'islamisation grandissante de leur continent ?

Daniel Pipes : Je vois dans cette manifestation de faiblesse une des conséquences à long terme des dégâts causés par la Première Guerre Mondiale. L'Europe perdit alors sa confiance et ne la retrouva jamais.

Bivouac-id : Si une réaction populaire européenne se manifestait contre l'Islam radical, quels scénarios pourraient se déclencher selon vous ?

Daniel Pipes : J'ai déjà exprimé mon opinion à ce sujet dans le texte intitulé "Les options peu engageantes de l'Europe" :

« des partis ouvertement opposés aux immigrants ont déjà émergé dans de nombreux pays et commencent à exiger non seulement des contrôles efficaces aux frontières, mais l'expulsion des immigrants illégaux. Un mouvement anti-immigration est en train de se former sous nos yeux, de manière largement inaperçue. Si son parcours est encore très discret, son potentiel n'en est pas moins énorme. Les éléments opposés à l'immigration et à l'Islam ont généralement des racines néofascistes mais ont gagné en respectabilité avec le temps, se sont dépouillés de l'antisémitisme de leurs origines et de leurs théories économiques douteuses pour se concentrer plutôt sur les questions de foi, de démographie et d'identité, et pour étudier l'Islam et les Musulmans. …
Une fois au pouvoir, les partis nationalistes rejetteront le multiculturalisme et tenteront de rétablir les valeurs et les mœurs traditionnelles. On ne peut que spéculer sur les moyens qu'ils utiliseront et sur les répliques des Musulmans. [Ralph] Peters s'attarde sur les aspects fascistes et violents de certains groupes et s'attend à ce que la réaction antimusulmane revête des formes menaçantes. Il esquisse même un scénario dans lequel «des navires américains sont à l'ancre et des Marines sont descendus à terre à Brest, Bremerhaven ou Bari pour garantir l'évacuation des Musulmans d'Europe dans de bonnes conditions».

Bivouac-id : Pour Geert Wilders, la solution à l'islamisation du continent passe par deux mesures : l'interdiction de toute nouvelle immigration musulmane, et l'incitation au retour volontaire des musulmans dans leur pays d'origine. Êtes-vous d'accord avec lui, et de façon plus générale, quelles mesures préconiseriez-vous ?

Daniel Pipes : J'admire le courage de Wilders qui soulève des questions que d'autres laissent de côté, mais je considère sa proposition comme non viable. Les États libéraux ne peuvent imposer un filtre religieux aux immigrants, et un retour volontaire des musulmans d'Europe dans leur pays d'origine ne se produira jamais.

Bivouac-id : Un grand nombre de citoyens européens considèrent l'Union Européenne comme le principal promoteur de l'islamisation au sein de notre continent. Pour contrer l'Union Européenne et l'islamisation de notre continent, des mouvements nationalistes européens prônent une alliance euro-russe. Quelle est votre perception d'une telle alliance et serait-elle perçue comme une menace au sein des hommes politiques américains ?

Daniel Pipes : Impliquer les Russes est une bonne chose, tant que les deux parties sont modérées, aux points de vue intellectuel et politique.

Bivouac-id : Les Etats-Unis encouragent l'accession de La Turquie au sein de l'Union Européenne. Les Etats-Unis considèrent, à juste titre, l'Union Européenne comme un concurrent économique. De toute évidence, une accession de La Turquie accélèrera l'islamisation de l'Europe. Est-il dans l'intérêt des Etats-Unis de soutenir cette accession de La Turquie au sein de l'Union Européenne ?

Daniel Pipes : Non, je crois que le gouvernement américain devrait, comme moi, changer d'avis sur l'accession turque et s'y opposer.

Bivouac-id : On peut observer un prosélytisme islamique de plus en plus agressif à l'intérieur du territoire américain, particulièrement dans le Nord-Est. La plupart des terroristes islamiques du 11 Septembre se sont entraînés à l'intérieur du sol américain. Comment pouvez-vous expliquer ce laxisme "apparent" des autorités américaines ?

Daniel Pipes : Ils n'ont jamais considéré cette menace sérieusement, malgré les 800 morts dans des attaques contre des Américains avant le 11 Septembre.

Bivouac-id : Pensez-vous que les tensions persistantes entre les Américains et les Russes favorisent, d'une certaine manière, l'expansion de l'Islam militant en Europe et dans le monde ? Et pourquoi pas une alliance américano-russe ?

Daniel Pipes : Oui, de telles tensions favorisent une ouverture pour l'Islam radical. Les tensions résultent du changement de cap de Poutine.

Bivouac-id : En ce qui concerne L'Arabie Saoudite et le Pakistan, l'administration américaine Bush persiste à les considérer comme des alliés objectifs malgré leur jeu trouble. Pensez-vous qu'une éventuelle élection de Barack Obama consoliderait ces relations privilégiées avec ces deux pays musulmans ou seront-elles au contraire affaiblies ?

Daniel Pipes : Je m'attendrais à ce qu'Obama fasse des concessions majeures vis-à-vis des pays à majorité musulmane.

Bivouac-id.com - En cas d'attaque des installations nucléaires iraniennes par Israël ou par les Etats-Unis, quelle sera d'après vous, l'attitude de L'Arabie Saoudite et du Pakistan ?

Daniel Pipes : Riyad et Islamabad n'ont pas envie de voir une telle attaque contre Téhéran.

Bivouac-id : Israël est confronté à plusieurs menaces : la présence du Hezbollah au Liban soutenue par l'Iran, le contrôle de Gaza par le Hamas soutenu par La Syrie et l'Iran, une démographie musulmane de plus en plus croissante à l'intérieur d'Israël, un Jihad Islamique en éveil en Cisjordanie, l'Iran, une politique pro-arabe de l'Union Européenne. Pensez-vous, qu'à long terme, Israël puisse être un état encore viable ?

Daniel Pipes : Oui, c'est un état viable. Il a résisté aux menaces et aux agressions pendant les 60 dernières années et il devrait pouvoir continuer à le faire pendant les 60 années qui viennent, et au-delà.


 

Pour vous inscrire ou pour annuler votre inscription à cette liste, veuillez vous rendre sur http://fr.danielpipes.org/subscribe.php

(Daniel Pipes diffuse ainsi des extraits de ses écrits en moyenne une fois par semaine.)

Vous trouverez les archives de Daniel Pipes à http://fr.danielpipes.org

 


Publié dans INTERNATIONAL

Commenter cet article