Italie : grand coup de filet dans les milieux islamistes

Publié le par shlomo


8407-p.jpg

   A Bologne, Romagna et Faenza, une cellule liée à Al-Qaida Maghreb, très organisée, vient d’être démantelée lors d’une opération d’envergure début août.

 

   Jarraya Khalil, cerveau du groupe, déjà condamné en 2003 à Bologne pour sa participation au Jihâd au sein du”bataillon des  Moujahidines “ ayant suppléé l’armée Bosniaque face aux troupes serbes de Radovan Karadzic, a lui été ceuilli à Faenza.

 

   Mohamed Chabchoub, l’informaticien, arrêté à Dozza Imolese, débordait d’activité sur Internet où il diffusait en collaboration avec une cellule tunisienne, de la documentation de propagande islamiste.

 

   Hechmi Msaadi, marocain, et deux tunisiens, Chedli Ben Bergaoui e Mourad Mazi, en situation régulière et “bien intégrés” professionnellement, sont aussi de la partie, connus pour ne pas mâcher leurs mots sur le parvis de la mosquée de Faenza contre les chiens d’Occidentaux. Seul Bergaoui a échappé à l’arrestation, ayant pris la poudre d’escampette via Genêve, où un avion en direction de la Tunisie l’attendait.

 

  La cellule montait son opération El Khit (le fil), consistant à envoyer des volontaires partir pour le Jihâd en Irak, via la Syrie où ils trouvent des appuis. L’Afghanistan faisait aussi parti de leur programme, notamment depuis Bologne.

 

  Les magistrats de Bologne Paolo Giovagnoli et Luca Tampieri, grâce à l’application du “décret Pisanu”, ont les moyens d’arrêter immédiatement les individus suspectés d’appartenir à  une organisation jihâdiste. Il Resto del Carlino, quotidien national qui rapporte l’affaire dans les détails, remarque que les cerveaux islamistes redoublent de précaution et n’hésitent pas à tromper l’ennemi en usant de la Takyye (la dissimulation légale en droit musulman) : ils s’habillent à l’occidentale, se rasent, boivent de l’alcool et ne vont pas à la mosquée...

 

  Observatoire de l'Islamisation

Publié dans TERRORISME

Commenter cet article