TRIBUNE DE L'ONU : PORTE-VOIX DES ANTISEMITES

Publié le par shlomo

Le 23 septembre, le Président iranien s’est livré, devant l’Assemblée générale de l’ONU, à un long discours de mauvaise foi, d’absurdité et de haine caractérisée, le tout agrémenté d’une bonne dose d’antisionisme, comme à son habitude. Mahmoud Ahmadinejad déclare ainsi que l’Iran est « le pays le plus pacifique du Moyen-Orient » et qu’il « résistera à l'intimidation et continuera à défendre ses droits » à l'accès au nucléaire civil.

 

Incapable de prononcer le mot « Israël », il a de nouveau annoncé « l’effondrement prochain du régime sioniste » et évoqué les « criminels sionistes » qui se livrent « en Palestine, [à] 60 ans de carnage et d'invasion ». Ahmadinejad, faisant feu de tout bois,  n’oublie pas de recycler tous les clichés antisémites. Ainsi, il déclare que les sionistes « pensent qu’ils sont supérieurs aux autres », qu’ils sont « esclaves de leurs désirs égoïstes et matérialistes », qu’ils déploient « leur nature agressive et dominatrice »…tout cela constituant « les racines des problèmes actuels des sociétés humaines ». Il ajoute : «  Ils [les sionistes] sont le grand obstacle à la réalisation de la sécurité, de la prospérité spirituelle et matérielle, de la paix et de la fraternité entre les nations…. »

 

Le Président israélien Shimon Pérès a lié les propos d’Ahmadinejad au livre « Les protocoles des sages de Sion », ce faux antisémite qui a inspiré depuis la fin du 19ème siècle tous les antisémites, Hitler compris. Le Président iranien a en effet accusé « un petit nombre (…) de personnes appelées sionistes de se jouer de la dignité, de l’intégrité et des droits des Américains et des Européens, (…) de dominer de manière fourbe, complexe et secrète une part importante des centres financiers et monétaires, de même que les centres de décision de certains pays européens et des Etats-Unis ».

 

« Je condamne fermement les remarques scandaleuses du Président Ahmadinejad aux Nations Unies et je suis déçu qu'il ait bénéficié d'une tribune pour exprimer sa haine et ses positions antisémites », a déclaré dans un communiqué le candidat à la présidentielle américaine, Barack Obama (24 septembre, AFP). « La menace posée par le programme nucléaire iranien est grave » a-t-il ajouté.

 

A l’extérieur du bâtiment de l’ONU, des manifestants avec des pancartes « Stop aux exécutions d’enfants », protestaient contre les violations des droits de l’homme en Iran, notamment l’exécution de mineurs (140 depuis 1990, dont 26 depuis qu’Ahmadinejad est Président en 2005, et 71 de plus sont dans les couloirs de la mort)

 

Le discours odieux du leader iranien ne peut être considéré comme de la simple rhétorique. Il y a en toile de fond des tensions croissantes liées au programme nucléaire iranien. Il n’y a plus grand monde pour croire qu’il s’agit d’un programme civil, et l’AIEA a récemment déclaré qu’elle ne pouvait pas déterminer si l’Iran dissimulait des activités nucléaires (lire)

Publié dans INTERNATIONAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article