LA GUERRE CONTRE LA TERREUR N'A PAS AFFAIBLI AL QAIDA

Publié le par shlomo


Par Nina Levy-Strauss
 pour Guysen International News


Un sondage effectué pour la BBC sur 24 000 personnes montre que les ressortissants de 22 pays sur les 23 interrogés, pensent que les tentatives pour contrecarrer le réseau de Ben Laden depuis les attaques du 11 septembre 2001 l’ont en fait renforcé.

Dans le monde entier, les gens estiment que la guerre menée par les USA « contre la terreur » n’a pas affaibli al-Qaida. Beaucoup jugent en fait que le réseau d’Oussama Ben Laden s’en est retrouvé renforcé. C’est ce qu’a montré un sondage pour la BBC lundi 29 septembre.

Selon ce sondage, une large majorité pense qu’aucun camp n’est en train de gagner.

« Malgré sa puissance militaire écrasante, la guerre des USA contre al-Qaida est largement perçue comme n’étant arrivée nulle part si ce n’est dans une impasse. Beaucoup pense que cela a même fortifié al-Qaida » a déclaré Steven Kull, le directeur du « Program on International Policy Attitudes (PIPA) » qui a aidé à mener à bien la recherche.

Le Kenya, qui a subi des attaques meurtrières d’al-Qaida sur l’ambassade américaine en 1998 et sur un hôtel détenu par des israéliens en 2002, est le seul pays où une majorité pense qu’al-Qaida s’est retrouvé diminué.

Aux Etats-Unis, seulement 34% considèrent qu’al-Qaida a été ébranlé, tandis que 26% reconnaissent que « la guerre contre la terreur » n’a eu aucun effet, 33% estimant que les terroristes sont aujourd’hui plus forts.

La pensée majoritaire aux USA est que ni les américains ni al-Qaida ne gagne la guerre.

Plus de 40% des citoyens en France, au Mexique, en Italie, en Australie et en Grande-Bretagne affirment que « la guerre contre la terreur » a rendu al-Qaida plus fort.

Alors que la majorité des personnes interrogées ont une image négative d’al-Qaida, les ressortissants égyptiens et pakistanais ont des opinions plus mitigées, voire positive, du groupe terroriste.

Le sondage, mené par GlobeScan avec le PIPA à l’université du Maryland a impliqué 23 937 personnes de 23 pays entre juillet et septembre 2008.

Publié dans TERRORISME

Commenter cet article