L'EUROPE EST-ELLE EN PHASE FINALE D'ISLAMISATION ?

Publié le par shlomo


Texte repris du Blog Yerouchalmi, Sionisme et tradition, n° 64.


Adapté par Yerouchalmi d’un texte de Geert Wilders
[*], député au Parlement hollandais, organisateur de « Facing Jihad », conférence des députés européens, qui aura lieu à Jérusalem, fin 2008.


« Sans Israël, l’islamisme aurait trouvé d’autres lieux où déployer sa volonté de conquête. Grâce aux parents d’Israël qui envoient leurs enfants à l’armée et restent éveillés la nuit, les parents en Europe et en Amérique peuvent dormir en paix. Israël reçoit le premier les coups destinés à l’Occident dans son ensemble ».

Nous pourrions être dans la phase finale de l’islamisation de l’Europe et, d’ici deux générations, les Etats-Unis pourraient se demander qui a perdu l’Europe ! Un total de 54 millions de musulmans y vit et l’Université de San Diego a calculé que 25% de sa population sera musulmane dans 12 ans. Bernard Lewis a prédit une majorité musulmane avant 2100 !

(NDLR : Les chiffres ne seraient pas une menace si les immigrants islamistes avaient un désir de s’intégrer, mais il y a peu de signes d’une telle volonté. De plus, l’Occident se culpabilise de son échec comme s’il en était responsable, alors que Polonais, Italiens, Juifs, Espagnols, Portugais, Vietnamiens, sont tous parvenus à s’intégrer, dans des conditions bien plus difficiles !)

 

Europe - Un état des lieux

Dans toutes ses villes et comme des champignons, pousse un autre monde que peu de visiteurs voient. Des quartiers complètement islamistes, contrôlés par des fanatiques, aux nombreuses mosquées et aux femmes de plus en plus voilées, où peu de citoyens de souche résident, sans activité économique et que la police évite.

  • Ce sont les fondations d’un contrôle territorial d’une part croissante de l’Europe, rue par rue, quartier par quartier, ville par ville (déjà 25% musulmanes :Amsterdam, Marseille, Malmö ; Paris  quasi encerclée par des quartiers islamistes). Plus de mosquées que d’églises ; et il est prévu de construire des méga mosquées surplombant les églises ; message clair : nous dominons !
  • La majorité des moins de 18 ans y sont souvent musulmans.
    (NDLR : les sondages sur les prénoms les plus fréquents omettent volontairement les prénoms islamistes pour éviter de faire peur, le lecteur pourra vérifier !).
  • Les antennes paraboliques pointent vers des stations du pays d’origine.
  • Beaucoup d’écoles en Belgique et au Danemark ne servent plus que de la nourriture halal. L’histoire de l’Holocauste ne peut souvent plus être enseignée à des sensibilités musulmanes.
  • [NDLR : les enfants juifs doivent souvent être retirés des écoles françaises, impuissantes devant les violences des enfants islamistes en nombre, selon le Gouvernement et son « Rapport Obin ».]
  • Le British Centre for Social Cohesion a indiqué qu'en Grande-Bretagne, le tiers des étudiants musulmans sont en faveur d’un califat mondial ; les tribunaux de la charia font partie du système juridique. Selon une étude néerlandaise, 50% des musulmans du pays « comprennent» les attaques du 11 septembre !



Nos élites ont capitulé

  • Les islamistes exigent le « respect » et nos élites sont prêtes à capituler : en Hollande, nous avons dû « avouer » que l’islam fait partie de la culture néerlandaise (!) et un Procureur général démocrate-chrétien qu’il est prêt à accepter la charia s’il y a une majorité musulmane. Des membres du cabinet y ont souvent des passeports marocains et turcs.
  • Les exigences islamistes sont appuyées par des comportements illégaux, de la délinquance ou la violence aveugle contre ambulanciers ou conducteurs de bus, aux émeutes, forçant les non islamistes à quitter leur quartier : une vraie Intifada réalisée par des « colons » qui ne viennent pas pour s’intégrer dans nos sociétés, mais pour intégrer notre société dans leur Dar-al-Islam.
  • Malgré tout, les politiciens croient en l’égalité des cultures, réduisant le problème à la pauvreté, la répression, au passé colonial européen, aux Palestiniens, ou aux troupes en Irak, alors que le problème, c’est l’islamisme lui-même.

 

Le Coran des islamistes

Chaque mot, dans le Coran des islamistes, est parole divine, et donc fermée à l’interprétation : il appelle explicitement à la haine, au meurtre et au terrorisme et demande aux fidèles de s’acquitter de leur devoir de guerre sainte, le djihad violent.

Dans son essence, le Coran des islamistes est une idéologie politique qui fixe des règles détaillées pour la société et la vie de chaque personne.

L’islamisme, qui signifie « soumission », n’est pas compatible avec la liberté et la démocratie, comparons-le au communisme ou au national-socialisme.

Churchill, comparant le Coran des islamistes à Mein Kampf, l’appellait : « la force la plus rétrograde au monde ».

 

© Yerouchalmi

 

---------------------------

 

Note d’upjf.org

 

[*] Conférence de Geert Wilders à NY sur l’Alliance des patriotes. http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article623 Texte intégral en anglais, sur le site Jihadwatch. http://www.jihadwatch.org/archives/022867.php Voir aussi : "Geert Wilders au parlement des Pays-Bas : interdire le Coran et STOP à l’islamisation" ; http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article310 Geert Wilders : "La tolérance de l’intolérance de l’islam menace la tolérance". Etc.

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article292

 

---------------------------

 

[Texte aimablement signalé par P. Gordon, Paris.]

 


Mis en ligne le 23 octobre 2008, par
M. Macina, sur le site upjf.org

 

Publié dans ISLAM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article