Six membres du Hamas abattus par Tsahal

Publié le par shlomo


Pour la première fois depuis la signature de l'accord de cessez-le-feu entre l’Etat hébreu et le Hamas, Tsahal a lancé une opération, durant la nuit de mardi à mercredi, dans le centre de la bande de Gaza, «à une profondeur de deux cent cinquante mètres», face au camp palestinien de El-Bourej, afin de détruire un tunnel destiné à permettre le transfert, vers les territoires autonomes, de soldats israéliens que le mouvement islamiste cherche actuellement à kidnapper.

Les militaires ont encerclé un immeuble sous lequel avait été creusée une galerie débouchant vers le sud d’Israël, lorsque des miliciens du Hamas ont tenté de les attaquer. Six d’entre eux ont été immédiatement abattus.
Une explosion extrêmement puissante s’est peu après produite à l’intérieur du bâtiment, qui abritait une grande quantité d’armes, munitions et roquettes, et qui avait par ailleurs été piégé, afin de s’effondrer sur les commandos israéliens, lesquels n’ont pas pénétré l’édifice.
On ne signale aucun blessé dans les rangs de Tsahal.
Durant les combats, les activistes du Hamas ont tiré au moins six obus de mortier, dont l’un s’est abattu en Israël, sur un terrain vague, non loin du point de passage de Kissoufim.
Peu après minuit, alors que les échanges de tirs se poursuivaient, l’armée de l’air israélienne a pris pour cible deux cellules palestiniennes, à proximité du camp de Dir el-Balak, qui s’apprêtaient à tirer d’autres obus contre les militaires.
Des responsables palestiniens ont ensuite confié au site Internet Ynet : «Tout à commencé lorsque une unité de l’armée israélienne a arrêté un palestinien, qui s’était blessé en préparant l’attentat suicide qu’il prévoyait de commettre juste après, et qui a visiblement transmis des informations quant à l’existence de tunnel», contre lequel les responsables de la sécurité ont décidé d’agir avant que le Hamas ne tente de kidnapper un soldat.

Israel Infos. net

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article