LA HAINE DES JUIFS A GOGO ....

Publié le par shlomo

Haine des Juifs à gogo sur un site, prétendûment anti-Sarkozy, en fait grossièrement antisémite Georges Brandstatter, de Matsada-Infos, nous réfère à un article antisémite particulièrement nauséabond, dont extraits ci-après, avec le commentaire suivant : « Il faut avoir l’estomac bien accroché ! On se croirait revenu au temps du juif Suss [*], et personne ne réagit. Où se trouve la haine ? ». Brandstatter a raison : il faut réagir. Je le fais ici, en espérant qu’un avocat saisira un magistrat non atteint du syndrome immuno-dépresseur de la liberté-d’expression-à-tout-prix, fera fermer ce site infect, qui vomit un antisémitisme cru et sans complexe, qui ne prend même pas la peine de dissimuler son chancre purulent sous le cache-sexe souillé de l’antisionisme. Je m’emploierai personnellement, avec les moyens limités qui sont les miens, à faire en sorte que les malfrats responsables de cette ignominie subissent les rigueurs de la loi, car ce site commet en permanence et au vu et au su de tous un délit caractérisé d’antisémitisme, justiciable de sanctions pénales.

(Menahem Macina).
Imprimer    Envoyer à un ami 

[*] Le Juif Süss raconte l'histoire d'un homme d'affaires juif, dont les pratiques malhonnêtes entraînent la trahison d'une jeune fille innocente. Conformément aux lois antisémites en vigueur au XVIIIe s., il est arrêté et pendu. D'après l'article "Le Juif Suss (1827)", de Wikipedia.


18/12/08


Extraits du pamphlet haineux et antisémite, intitulé "Dati et Rama Ben Zimet, la garde sioniste de Zarko à Londres", mis en ligne sur le site Tout sauf Sarkozy.com. J'ai mis en grasses rouges les emplois du terme honni : juif/juive. Les [sic] ont pour but de démarquer les impérities orthographiques de l'auteur.


Nota : On voudra bien excuser le caractère odieux des extraits de cette fange que les nécessités de la dénonciation m’obligent à citer ici. Je me suis seulement abstenu de reproduire les violentes attaques décrivant, de manière crue et grossière, les mœurs sexuelles particulières que l’auteur de ce torchon calomniateur attribue à Mesdames Simone Weill et Rachida Rachi. Je m’étonne, d’ailleurs, que ces propos n’aient pas encore été poursuivis par les intéressées. (M. Macina).

….Rama Yade, de naissance sénégalaise, son père fut un collaborateur du préparationnaire [? sic] à l’Ecole Normale, feu le Président Senghor, et elle n’échappe pas à la vague sioniste, car son mari - le juif Joseph Zimet - qui a été promu conseiller au cabinet du secrétaire d’Etat Jean-Marie Bockel, le socialiste sioniste de Mulhouse, est fils du chanteur en jargon juif yiddish, Ben Zimet, établi depuis longtemps au Sénégal.

[…]

Entrée en 1986 dans la carrière politique grâce au soutien du beau-frère juif de l'ex Président François Mitterand, l'acteur Roger Levi dit "Hanin" et avec le soutien "à droite" du Juif Albin Chalandon ancien président de Elf, Dati est aussi la protégée de la juive […] Simone Veil qui lui a donné sa propre robe de magistrate en 1999.

Dati […] n'est en réalité qu'un pion sioniste de Sarkozy. Une sorte d'"Arabe de service", au service d'Israël, et qui n'a, et n’a eu - idéologiquement, politiquement ou religieusement - aucun lien ni avec les Arabes, ni avec les musulmans ou avec leurs justes causes contre la domination et l’occupation juive. Dati est un cas d'école de la plus sale prostitution politique.

"Une vie de rencontres provoquées par un immense culot (juif)", ainsi la définit le quotidien régional, le "Journal de Saône-et-Loire ", du 9 mai 2006.

[…]

Ayant appris qu'une réception aurait lieu à l'ambassade d'Algérie à Paris en 1986, elle s'y fait inviter et en profitera pour rencontrer l'activiste sioniste juif Roger Lévi dit Hanin, beau-frère du président Mitterand, marié avec la juive Danielle Mitterrand.

[…]

Une année plus tard, elle sera présentée - par l'une de ses connaissances juives - à l'activiste sioniste juive Simone Veil (octogénaire, née Simone Jacob […] proche du juif Sarkozy quand ils étaient tous les deux au gouvernement Balladur.

[…]

Par le biais de Roger Hanin elle était même dans le projet de liste sur la candidature du socialiste (!!) Rocard aux Elections européennes de 1994 sur proposition du juif sioniste Kouchner.

Dati est également, avec Kouchner, membre de l´organisation maçonnique "le Siècle", dont les réunions mensuelles comportent plus de cinq cent membres et qui comprend aussi des ténors des mass-media [sic] ainsi que le président juif actuel de l'Institut du monde Arabe (!), Dominique Baudis qui est membre du comité de l'organisation juive "France-Israël " fondée par le général juif König.

[…]

Rachida Dati est toute [sic] heureuse de se prostituer […] et politiquemet [sic] au lobby juif : "Je suis le symbole de la France", a-t-elle dit en prenant son poste, au ministère de la Justice, Place Vendôme, ce qui veut dire, dans le code secret juif maçonnique, qu'elle sera le mannequin politique présentant et camouflant le très puissant lobby sioniste en France.

Et que veut dire l'"ouverture" sarkozienne - sur la gauche ou sur les musulmans - si ce n'est la volonté de réaliser une coalition camouflée des juifs, et de leurs laquais de tout bord au service d'Israël et de son lobby mondial.

Dans la conception de la maffia politique juive, le seul critère pour juger est : l’allégeance à Israel [sic] !

Rachida Dati soutient, comme son maitre [sic] Sarko, directement ou indirectement, l'idéologie qui est derrière l'occupation et les massacres en Palestine!

La mère de Dati est « algérienne ». Mais il faut plutôt préciser... une juive d’Algérie !

[....]

 

© Tout sauf Sarkozy.com

 


Mis en ligne le 18 décembre 2008, par
M. Macina, sur le site upjf.org

Publié dans ANTISEMITISME

Commenter cet article