Ils planifiaient d’envahir Facebook avec de la propagande pour le djihad.

Publié le par shlomo


 

Sur le très populaire site internet de réseaux sociaux Facebook, un groupe de musulmans dont le nombre de membres grandissait à vue d’oeil  et qui planifiait d’envahir tout le site de vidéos et de messages djihadistes a été bloqué par la societé Facebook.
Le groupe Fursan Ghazawat Alnusra, qui veut dire “les Chevaliers de l’invasion” qui comptait déjà 120 membres en à peine plus d’une semaine d’existence a été fermé jeudi soir, après que la chaîne de télévision Fox-News ait alerté les responsables du site.   

Le groupe exhortait ses membres à mener le ” pour venir en aide à la religion d’Allah et à son prophète”.

FOXNews.com,  qui travaille étroitement avec un ancien musulman radical, qui aujourd’hui se consacre à la lutte contre le cyber-, avait réussi a avoir accés au groupe et au contenu de leurs discussions.

Fursans Ghazawat Alnusra disait que son objectif était de ”soutenir le et les Mujihadeen” et que ce groupe sur Facebook avait été ouvert ”afin d’envahir ce site Web et pour demander à Allah de nous accorder le et le martyre.”
 

Le groupe djihadiste promettait : “Aujourd’hui, nous envahissons vos sites, demain, vos terres et vos maisons, Ô vous adorateurs de la croix.”

le site contenait 3 vidéos explicites:

- La déclaration testamentaire d’un prétendu “martyr” avant de se faire exploser.

- Un combattant islamique, qui avant de mourir demandait a ses compagnons de le placer correctement pour la prière afin de benir ses actions. 

- La décapitation d’un égyptien présumé traitre, accusé d’avoir aidé les américains en Irak.

Un des fondateurs du groupe qui avait choisi comme pseudonyme Omar Abdel Hakeem du nom du religieux syrien qui a écrit un livre qui enseigne aux membres d’Al-Qaida comment utiliser la technologie,  avait écrit une déclaration pour inspirer au contre les chrétiens, “les adorateurs de la croix” :

“Peut-être que le jour viendra où  il sera demandé [par Allah]  à l’un des martyrs : qui vous a exhorté au ? et il répondra  en disant: un message est venu pour moi de Facebook me demandant de soutenir les Mujihadeen. Le message m’a touché alors je suis allé au pour détruire les lieux des adorateurs de la croix.”

Lundi, le groupe avait annoncé sur Facebook, qu’ils avaient créé une structure formelle de sept “bataillons”, responsables de fonctions allant de la diffusion de matériel religieux aux connaissances militaires.

Afin de protéger leurs véritables identités, il avait été demandé aux membres de Fursans Ghazawat Alnusra d’utiliser de faux noms et de nouveaux comptes e-mail pour éviter le repérage. La plupart des discussions étaient en arabe, et il y avait un appel explicite demandant des membres parlant anglais, afin de contribuer à la en anglais.

On ne sait pas combien de membres sont basés aux États-Unis, bien que plusieurs membres prétendent être Américains. Selon la source de FOXNews.com qui a régulièrement suivi les discussions du groupe tout au long de la semaine, au moins plusieurs des membres semblent être américains en raison de leur style d’écriture.

Selon Jarret Brachman, expert free lance en cyber , ancien directeur de recherches au Centre pour la lutte contre le cyberterrorisme à l’Academie Militaire américaine, dit que nous avons affaire ici  à des passionnés d’Al-Qaïda et de ses enseignement,  qui sont toutefois peu susceptibles de passer à l’action violente. “ils sont très instruits et serieux, ils connaissent le mouvement,et utilise Facebook  non pas pour planifier un attentat, mais pour diffuser le message [d’Al-Qaïda] .” explique t-il.

Cela semble bien être l’idée d’un des membres fondateurs de Fursans Ghazawat Alnusra qui écrivait : ”90% de cette guerre est une guerre de …. donc ceux d’entre nous qui ne sont pas dans le vrai doivent s’engager dans la guerre de ”.

Les experts sont d’avis que les initiatives prises par Facebook et d’autres fournisseurs de services Internet, comme fermer le groupe, n’y feront pas grand chose. Les membres du groupe désormais dissout pourraient reformer un groupe similaire sur un autre site de réseaux sociaux ou même de nouveau sur Facebook.

FOXNews.com avait contacté Facebook jeudi à la recherche d’informations sur le groupe Fursans Ghazawat Alnusra. Quelques heures plus tard, Facebook désactivait le groupe. Un groupe similaire avec le même contenu est apparu brièvement vendredi mais a été désactivé en quelques minutes.

Barry Schnitt le porte-parole de Facebook a déclaré que le groupe est maintenant désactivé et que la société a ouvert une enquête sur les groupes “amis”, et pourrait prendre des mesures complémentaires.  Il a dit que Facebook a pris des mesures pour renforcer le contrôle des contenus qui soutiennent le , mais que de telles actions sont difficiles.

“Facebook est une start-up de 800 personnes avec une base d’utilisateurs de plus de 140 millions ” a dit B. Schnitt. “Tout ce qui soutient la violence est certainement en tête de notre liste de surveillance”.

Source : Fox News

Publié dans TERRORISME

Commenter cet article