GAZA : " LA GRANDE MISERE ? "

Publié le par shlomo

Italie : l'ambassadeur israélien dénonce la propagande du Hamas qui nuit à la campagne d'information israélienne en Europe. Guideon Méïr a expliqué que l'organisation terroriste présente Israël comme ''l'affameur des Gazaouis qui porte atteinte aux droits de l'homme''. Le ministère des Affaires étrangères israélien se voit obligé de voguer à contre-courant pour balayer toutes ces accusations : ce sont les tirs de Qassam de Gaza qui ont poussé Israël à fermer les points de passage, et à ne laisser passer que l'aide humanitaire. Pour rappel, dimanche Israël a laissé entrer une trentaine de camions d'aide à Gaza et doit encore en faire passer une centaine ce lundi.

(Guysen.International.News / 2008-12-29 07:12:00 ISRAEL)

LA PROPAGANDE HABITUELLE DES PALESTINISTES N'A GUERE EVOLUEE.
AU DEBUT DU MOIS, ILS REPETAIENT DEJA LE MEME MENSONGE. VOIR CI-DESSOUS....





Comme on le voit sur cette vidéo, c'est vraiment la "grande misère " à Gaza !
Les médias français nous feront croire que le blocus israélien paralyse la vie quotidienne à Gaza et que la situation des gazaouis n'est pas enviable. Cependant, les témoignages (dont cette vidéo) montrent que les légumes frais ne manquent pas sur les étals. Les voitures continuent à rouler. Au fond de la baie, quelques bateaux à moteur flottent nonchalamment en attendant leurs propriétaires. La vie suit son cours.



Lauren Booth, soeur de la femme de l'ex premier ministre britannique Tony Blair, activiste et journaliste, arrivée sur un bateau d'activistes pour protester contre le blocus de Gaza, fait ses courses à Gaza et contemple la famine qui dévaste le camp de concentration.



[A ce propos notons les stupéfiantes "révélations" du quotidien belge Le Soir (20/12), connu pour sa proverbiale hostilité à Israël, qui se décline quotidiennement dans les colonnes du journal.
 Le Soir rapporte les propos d'un pédiatre palestinien: "Il est courant de voir des enfants fouiller les poubelles pour rapporter ce qu'ils peuvent à la maison" et que des "familles se nourrissent de chats errants".]



Premier camp de concentration où il y a de grands hôtels de luxe, des traders et des sociétés de bourse.
Gaza October 7, 2008. REUTERS/Ismail Zaydah (GAZA)

En 1967, lors de l'occupation de Gaza par Israël, il y avait 300 000 Palestiniens à Gaza. Aujourd'hui ils sont 1 million et demi, 5 fois plus en 40 ans. Espérance de vie dans le camp de concentration de Gaza : 70 ans.
Pour qu'un tel développement de la population soit possible, il a fallu des services hospitaliers et de la nourriture.



Publié dans MONDE ARABO-MUSULMAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article