Israël intensifie ses raids sur Gaza

Publié le par shlomo


J.C. (lefigaro.fr) avec AFP et AP

.
Une famille palestinienne s'éloigne d'un camp de réfugiés frappé par un missile israélien, dimanche, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. (AP)
Une famille palestinienne s'éloigne d'un camp de réfugiés frappé par un missile israélien, dimanche, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. (AP)

MINUTE PAR MINUTE Un bâtiment officiel du Hamas et l'Université islamique de Gaza ont été bombardés dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée israélienne. Depuis samedi, l'opération «plomb durci» a fait au moins 310 morts et 1.420 blessés.

7h20 : Shalit blessé lors de raids ? Selon la télévision égyptienne, qui cite un site Internet proche du Hamas, le soldat israélien enlevé par le Hamas, Gilad Shalit, aurait été blessé par une des frappes de l'armée israélienne à Gaza. Les responsables de la Défense israélienne dénoncent cette information comme étant une manipulation du mouvement islamiste.

6h35 : des dizaines de raids aériens. Sept Palestiniens, dont quatre fillettes d'une même famille, ont été tués dans la nuit par une nouvelle série de raids israéliens, à Jabaliya et à Gaza.

Au total, les services de urgences de la bande de Gaza estiment que l'offensive israélienne a fait 310 tués et 1.420 blessés. La plupart des victimes sont des membres du Hamas mais on compte un nombre non précisé de civils.

6h17 : le ministère de l'Intérieur du Hamas visé. C'est le premier bâtiment du gouvernement du Hamas à être pris pour cible par l'aviation israélienne. On ignore encore s'il y a des victimes.

23h56 : l'Université islamique de Gaza bombardée. Un avion israélien a tiré cinq missiles sur cet établissement considéré comme un bastion du Hamas, sans faire de victimes, selon les témoins. Le bâtiment des laboratoires de l'université semblaient particulièrement visés.

23h25 : 100 camions d'aide pour Gaza. Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a autorisé des livraisons alimentaires dont des produits de base, du matériel médical, dix ambulances et du carburant fournis par la Turquie, la Jordanie et des organisations internationales.

Selon l'envoyé spécial de l'ONU pour le Proche-Orient Robert Serry, l'Etat hébreu a également autorisé 21 camions de fournitures médicales à se rendre dans la bande de Gaza.

Publié dans ISRAEL

Commenter cet article