Une salve de Katiouchas s’abat sur le nord : deux blessés

Publié le par shlomo




Une salve de quatre roquettes Katiouchas a été tirée jeudi matin contre la région de Naharya dans le nord. La police a indiqué que deux personnes ont été légèrement blessées et évacuées à l’hôpital de la ville. Plusieurs résidents ont également été commotionnés. Les artificiers de la police ont indiqué qu’au moins deux sites du nord du pays avaient été touchés par des roquettes en provenance du Liban. Une maison de retraite de Naharya a été touchée, ainsi qu’une zone inhabitée à l’extérieur de la ville.

 

La police et la Défense passive ont appelé les résidents de la Galilée occidentale de rester à proximité des pièces renforcées. Le Maguen David Adom est en état d’alerte maximum dans tout le nord du pays. Les roquettes se sont abattues sur la région au moment même où les enfants allaient à l’école, peu après 7:30. A Chlomi, les cours ont été annulés. A Naharya, toutes les écoles ont également été fermées. Dans les autres localités, pour l’instant les cours ont encore lieu et les enfants étudient dans les parties renforcées des écoles.

 

Jackie Sebag, le maire de Naharya, a affirmé qu’il s’attendait à ce que cela arrive, comme la défense passive l’avait prévu, mais qu’il était surpris que les sirènes n’aient pas retentis. Tous les abris de la Galilée occidentale ont été ouverts et les habitants doivent rester au moins cinq minutes dans les espaces renforcées à partir du moment où la sirène retentit. 

 

Des sources de la Défense ont estimé que les roquettes Katiouchas tirées sur le nord l’ont été par des groupes palestiniens avec la bénédiction du Hezbollah. Il s’agit de roquettes ayant une portée de 20 kilomètres. Plus tôt, les forces de sécurité libanaise ont confirmé que trois à cinq roquettes Katiouchas avaient été tirées sur la Galilée occidentale.

par Yael Ancri

arouts sheva

Publié dans TERRORISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article