Une puanteur suspecte émane du quotidien “Le Monde"

Publié le par shlomo

Albert Capino


L’éditorial de ce jour "Le sens des mots" est un monument d’hypocrisie.
. Il prêche la modération, stigmatise le révisionnisme, mais dans un article intitulé "Des médecins évoquent l’usage "d’un nouveau type d’arme" à Gaza", les rédacteurs franchissent une ligne rouge : celle de l’honnêteté intellectuelle.

Les propos rapportés par leur correspondante tendraient à faire croire que Gaza serait un nouveau type de camp de concentration, créé avec pour prétexte le terrorisme, pour donner libre cours à des expérimentations inhumaines.

Et la chronique “télévision” d’en rajouter une couche : http://www.lemonde.fr

Les affirmations rapportées ne reposent sur rien : "A l’hôpital Al-Chifa, de Gaza, nous n’avons pas vu de brûlures au phosphore, ni de blessés par bombes à sous-munitions . Mais nous avons vu des victimes de ce que nous avons toutes les raisons de penser être le nouveau type d’armes”

Nous n’avons pas vu les corps disséqués , mais nous avons vu beaucoup d’amputés. Il y a eu des cas semblables au Liban sud en 2006 et nous en avons vu à Gaza la même année, durant l’opération israélienne Pluie d’été. Des expériences sur des rats ont montré que ces particules qui restent dans le corps sont cancérigènes"

En dehors de toute polémique sur les armes utilisées, les propos rapportés sont des calomnies du niveau des Protocoles des Sages de Sion, ou de la sorcellerie moyenâgeuse :

“Ils n’ont aucune trace de métal dans le corps , mais des hémorragies internes étranges .”

Mais c’est aussi une revanche très perverse de journalistes tenus hors des zones de conflit : “Les médecins norvégiens, eux, se sont trouvés obligés, ont-ils dit, de témoigner de ce qu’ils ont vu, en l’absence à Gaza de tout autre représentant du "monde occidental" – médecin ou journaliste : "Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu’au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu’on veut en les appelant terroristes ?"

De tels procédés sont ignobles. Non seulement c’est totalement faux : des reportages parviennent quotidiennement en provenance de Gaza sur la BBC par exemple, mais encore ce sont de telles provocations qui donnent naissance aux guerres civiles.

Le pansement chloroformé de l’éditorial du “Monde” ne suffira sans doute pas à éteindre le feu que sa rédaction met aux poudres. Les scènes d’émeute qui se sont déroulées à Nice ne sont, hélas, qu’un avant-goût de l’incendie que de tels articles alimentent jour après jour.http://www.objectivite.org/



Publié dans FRANCE

Commenter cet article