Manifestations pro-Hamas : Quand un anarchiste se réveille à la réalité avec la gueule de bois.

Publié le par shlomo


«Que de changements en 25 ans, c’est là qu’on prend vraiment conscience de l’avancée de la religion et de l’intégrisme», remarque-t-il. Après un long sommeil de 25 années, notre ami anarchiste se réveille - partiellement au moins - à la réalité de la France d’aujourd’hui. Le choc est rude, le visage de la France a changé, les barbes poussent, les voiles prolifèrent, l’islam s’impose chaque jour davantage, et une certaine gauche pactise avec le diable islamique. Effrayant constat. Qu’en sera-t-il dans 25 ans si nous n’agissons pas aujourd’hui pour éviter les sombres lendemains qui nous attendent ?

Un compte-rendu des manifestations en soutien à Gaza dans le Monde libertaire # 1539 du 15 au 21 janvier 2009 :

manifestation hamas paris
pro-Hamas de Paris, cliquer sur l’image pour l’agrandir.

À PARIS, énormément de monde à la manif du samedi 4 janvier en soutien aux victimes civiles de Gaza. Pourtant, en arrivant place de la République, on est frappé par le nombre de drapeaux palestiniens, mais également de drapeaux du Hamas et surtout le nombre de femmes voilées et de barbus. Avant l’envoi du départ, des petits groupes prient, tournés vers La Mecque, sur des tapis apportés spécialement.Tout autour, les organisations d’extrême gauche, le PCF, les Verts attendent patiemment d’entrer « dans le rang ». Ayant remarqué quelques drapeaux d’Alternative libertaire, je me dirige vers le petit groupe et demande à un copain : «Tu n’as pas vu des anars CNT et la Fédération anarchiste ? » Je lui fais part, alors que la manif s’ébranle, de mon étonnement par des rangées de mecs en prière tout du long. Je suis autant étonné par les slogans qui fusent, du type « Israël t’es foutue le Hamas est dans la rue » et même « Allah Akbar » Je me dis alors qu’il n’est pas question que je cautionne ce type de manif et décide de faire demi-tour.

manifestation hamas paris
pro-Hamas de Paris, cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Je m’arrête à la hauteur d’une dizaine de camarades de la CNT, dont un copain qui est aussi perplexe que moi et décide, lui aussi, de quitter la manif. En remontant l’avenue, nous tombons sur un petit groupe qui arbore le drapeau de la Fédération anarchiste. Je discute avec cinq jeunes et deux d’entre eux se disent autant choqué par l’ambiance. Nous sommes donc quatre, à présent à nous tirer de ce traquenard à intégristes. Un flot continu de femmes voilées et barbus sortent toujours des bouches du métro, tandis que la manif est déjà loin. Ils courent à présent pour la rattraper. Alternative libertaire et les autres orgas d’extrême gauche restent dans la manif. Il paraît qu’un groupe de « Juifs pour la paix » se serait vu gentiment refuser l’accès au défilé. Tandis que, dépité, je retourne à la librairie du Monde libertaire, je croise encore des tas de types en prière. A la librairie, deux copains de passage à Paris m’expliquent qu’ils ont ressenti la même chose que moi et ont rebroussé chemin.

Le soir même je retrouve le copain d’Alternative libertaire au supermarché de mon quartier, il m’avoue alors avoir compris ma réaction et tandis que je lui dis « Et tu y es quand même resté ? » Il me répond « Bien sûr, c’était décidé, j’ai suivi la décision de l’orga » Ouais ! Vive le sens de la décision individuelle chez nos camarades d’Alternative libertaire !

Kif kif à Lyon

manifestation hamas paris
pro-Hamas de Paris, cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Le même jour à Lyon, une grosse populaire rassemble 15000 personnes. Lorsqu’un camarade de la Fédération anarchiste arrive sur place sur les coups de 14h10 avec quelques copains, les manifestants sont déjà rassemblés vers les bouches de métro, et quelques slogans « Israël assassin » se font entendre. Le camarade est surpris de voir que le service d’ordre en gilets jaunes, encadre de façon très visible la et la maintient dans un périmètre délimité par une bande de ruban de signalisation déployée autour du cortège. Le camarade de la Fédération anarchiste passe sous le ruban pour rejoindre la : un membre du service d’ordre l’arrête, lui demande ce qui est inscrit sur le drapeau qu’il tient à la main. Il répond qu’il ne s’agit que d’un drapeau noir, sans plus de détails. Quelques mètres plus loin, il retrouve des camarades un peu désorientés du fait que seuls des drapeaux palestiniens y flottent au milieu des photos de martyrs palestiniens et de symboles religieux. Ils se sentent un peu mal à l’aise. Le mégaphone de tête fait des appels : « Personne de masqué dans la ; ne lancez pas de slogan antisémite ou communautaire.» Les camarades de la Fédération anarchiste sont choqués par cette déclaration : « On dirait un cortège facho qui conseille à ses manifestants de rester présentables devant les caméras ». Le camarade continue de parcourir la lorsqu’un autre membre du service d’ordre, sans gilet cette fois mais un talkie à la main, l’arrête. Il lui intime l’ordre de baisser le foulard qu’il porte sur le bas du visage en raison du froid, et lui dit qu’il ne doit pas être cagoulé.

Il s’avise ensuite du drapeau qu’il porte à la main et lui ordonne de le ranger : « Pas de révolutionnaire anarchiste dans la , seul le drapeau palestinien y est autorisé. » Le camarade s’offusque, lui explique brièvement qu’il est aussi scandalisé par ce qui se passe à Gaza et qu’il doit pouvoir manifester sans le faire sous un drapeau nationaliste. Le type du service d’ordre s’énerve, exhibe la matraque télescopique qui sort de sa poche et lui laisse comprendre que s’il insiste, tout ça finira mal pour lui et ses camarades.

Un petit groupe de lycéens portant eux aussi des drapeaux noirs se font accoster de façon similaire et subissent sensiblement le même discours. Les autres organisations présentes dans la (LO, UJFP, PCF, etc.) ont eux aussi reçu l’ordre de ranger leurs drapeaux pour rester dans la , ce qu’ils ont fait sans rechigner. Une lycéenne portant un drapeau « peace » reçoit le même ordre et se voit obliger de ranger son drapeau… Un comble ! Puis, durant la manif le mégaphone se met à faire l’apologie de Nasrallah, leader du Hezbollah depuis 1992, et à encenser le Hamas.

Le camarade sent qu’il n’a vraiment rien à faire dans cette . Plus loin, les quelques camarades à avoir poursuivi avec des drapeaux noirs se sont fait virer de la , un petit groupe menaçant les empêchant de poursuivre.

Les autres orgas présentes (PCF, LCR…) ont, elles aussi, fini par quitter les lieux…

Ni État ni Allah !

Bon cela dit, quid d’une présence de la Fédération anarchiste (antiétatique et antireligieuse) dans une manif nationaliste, on peut dire à caractère uniquement religieux ?

Dommage pour notre solidarité avec les victimes de Gaza. Car, c’est en signe de solidarité que j’avais décidé de venir grossir les rangs de cette manif. Mais, surtout, quel changement avec les manifs pro-palestiniennes du temps de Sabbra et Chatila où, les slogans invoquaient tout (la révolution) plutôt qu’Allah. Que de changements en 25 ans, c’est là qu’on prend vraiment conscience de l’avancée de la religion et de l’intégrisme.

Comme un parfum néfaste de retour aux guerres d’antan entre sabre arabe et goupillon juif intégristes ?

Que faire? Ne pas aller à ce type de manif, évidemment, mais je pense aussi urgent de faire peut être quelque chose, via notre secrétariat aux Relations internationales, en réitérant par exemple, notre condamnation des attaques de l’État d’Israël contre les civils de Gaza… Mais en rappelant que pour nous anarchistes, ce n’est ni Allah ni un État qui sortiront le peuple palestinien et le peuple juif de ce merdier…

Petr Pasek
Groupe Claaaaaash de la Fédération anarchiste

Source : Bellaciao via Fdesouche

Publié dans ANTISEMITISME

Commenter cet article