Etats-Unis : Pallone dénonce l’hypocrisie de la Turquie sur le génocide

Publié le par shlomo


Traduction Gérard Merdjanian - commentaires

Il y a ce que l’on dit et ce que l’on fait. Rappelez-vous la signature ‘sans valeur’ que la Turquie a apposée à Bruxelles en juillet 2005, pour l’extension de l’accord d’union douanière aux dix nouveaux membres entrés dans l’UE en mai 2004, dont la République de Chypre.

Quand on sait de surcroît, que la Turquie a signé la convention sur la prévention et la répression du crime de génocide du 9 décembre 1948 de l’ONU, on voit que l’hypocrisie des dirigeants turcs ne date pas d’aujourd’hui.

***

Le député Frank Pallone, Jr. (D-NJ) a fortement critiqué l’hypocrisie de la Turquie sur les droits de l’homme avec les accusations portées contre Israël, alors même qu’elle continue de nier le génocide arménien et de renforcer ses liens avec le régime génocidaire du Soudan, a indiqué le Comité National Arménien d’Amérique (ANCA).

Dans un discours à la Chambre des Représentants, le Coprésident de la Cause arménienne, a attiré l’attention de ses collègues, sur les attaques de plus en plus virulentes de la Turquie contre Israël, y compris les remarques menaçantes du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, ainsi que le rapporte le Washington Post daté de quelques jours, sur un sondage réalisé par une organisation non gouvernementale, basée en Turquie, pour déterminer si des crimes de guerre ou de génocide ont été commis par Israël dans le récent conflit avec Gaza. Commentant ces développements, il a relevé que : "Pour une nation qui pendant 94 ans, a pratiqué à grande échelle la négation du génocide d’un million et demie d’Arméniens, la position d’Ankara est d’une profonde hypocrisie".

Le législateur du New Jersey a souligné que : "la population turque a besoin de prendre du recul et de s’interroger sur sa vision faussée du génocide. Regardez-vous dans le miroir, regardez votre propre histoire, et réconciliez-vous avec le fait que 1,5 million d’Arméniens sont morts et que des génocides qui se déroulent actuellement, comme celui du Darfour, doivent être dénoncés". Il a ajouté que la Turquie, plutôt que de dénoncer le génocide du Darfour, a renforcé ses liens avec Khartoum : "L’année dernière, le président turc Abdullah Gül a salué chaleureusement le président soudanais Omar al-Bashir à Ankara. Pourtant, Al-Bashir continue de présider un régime génocidaire responsable de la mort de 300.000 Soudanais dans la région du Darfour".

Radio Publique d’Arménie

Publié dans INTERNATIONAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article