Bannissez les mots " Sion "

Publié le par shlomo

Une bande de décervelés de moins de 20 ans a attaqué une Eglise en Angleterre au prétexte qu’elle s’appelait « Eglise de Sion ».

Les jeunes, apparemment de croyance musulmane, ont hurlé des slogans racistes contre les Britanniques, les occidentaux et tous ceux qui insultent l’Islam.

A Rochdale, le pasteur Dennis et son frère Mervyn s’affairaient dans et hors de l’Eglise pour préparer l’enterrement de leur père.


Alors qu’ils se trouvaient à l’extérieur, les insultes haineuses ont commencé à pleuvoir avec des projectiles. Le climat de tension a augmenté lorsque les murs de cette Eglise ont été tagués de propos ultra-violents, parlant entre autres, de la prochaine domination de l’Islam.


Ces jeunes musulmans ignorent certai ancêtres de Mahomet aient simplement l’idée ou la faculté de procréer.

La dignité, la simple dignité, serait de nenement que le Mot Sion (autre appellation de Jérusalem) apparaît dans la Bible bien avant que les pas attaquer un temple ou une Eglise.

La tolérance commande de respecter le deuil d’une famille.

L’intelligence et la culture (denrée de plus en plus rare) consisteraient, dans le cas présent, à bien vouloir reconnaitre que le sionisme est profondément présent – certes dans la culture juive – mais également dans la théologie chrétienne, bien avant la naissance de l’Islam.

L’Eglise de Sion est de tendance baptiste. Les Baptistes sont ces chrétiens protestants qui professent que seul le baptême des adultes est valable.

Cet acte doit être, selon eux, celui d’une conscience éclairée. Il doit donc être demandé en toute connaissance de cause, contrairement au baptême d’enfant qui s’apparente plus à du viol de conscience, n’en déplaise aux catholiques et autres protestants réformés ou luthériens.

Ces Eglises ne veulent certainement pas récupérer, au détriment de la religion juive, l’amour de la capitale israélienne. Nous disons ici capitale malgré le fait que certains, dont le Vatican, font mine de penser que c’est Tel Aviv, au mépris de toute considération historique et politique.

Cette référence à Sion est simplement une reconnaissance, de la part de ces chrétiens, des textes fondateurs de leurs propres croyances, un peuple uni autour de sa ville.

Le funeste de cette histoire est que ces Eglises ne sont, pour la plupart, nullement impliquées dans le conflit israélo-palestinien.

En 2009, en Grande Bretagne, il est désormais interdit de faire mention de Sion sans recevoir des menaces de mort. Ce ne sont plus seulement les synagogues qui sont visées mais également tout les lieux de cultes qui portent ce nom.

Le plus grave, en fait, ne réside pas dans cette attaque ignoble mais dans la réaction des conseilleurs municipaux et des autorités. Eberlués par cette violence gratuite, les édiles locaux ont appelé à la réconciliation après l’attaque de l’église baptiste.

La main sur le cœur, ils ont parlé d'un manque de compréhension religieuse. Mohamed Sharif, conseiller municipal, a même fait un appel public le 12 janvier pour « sensibiliser la population locale sur l'histoire religieuse et historique, afin de prévenir l'intolérance ».

Belle idée ! Sauf que ce n’est pas vraiment la « population » qui manque de culture générale. Ce n’est pas la population de cette bourgade britannique qui s’en est pris à un pasteur et à son église.

Il s'agit bel et bien de jeunes musulmans, fanatisés et haineux. Certes, mais ce n’est pas politiquement correct de le dire. Il ne faut pas stigmatiser.
Une autre conseillère de Roshdale, Angela Coric, a déclaré: « Il semble que les gens ont pris le mot "Sion ", qui signifie Israël, et qu’ils ont supposé que c'est un lieu de culte juif. C’est horrible que quelqu’un puisse faire le lien avec les horreurs qui ont lieu à Gaza. ».

Pov’chérie !

Si on suit bien le raisonnement de cette conseillère, attaquer un lieu de culte juif est parfaitement compréhensible compte tenu de ce qui se passe à Gaza, mais attaquer une église protestante, ça, c’est parfaitement horrible (deux fois en anglais dans la même phrase).

On pourrait lui répondre que tout le financement des opérations en faveur de Gaza, relayées par le site Indymédia, et organisées par La voix pour la Palestine, viva Palestina et autres officines musulmanes ont pour siège une ténébreuse boutique située à ... Rochdale, précisément. Mais c'est certainement un hasard si un tel événement a lieu dans cette ville.

Et c'est aussi un hasard si l'agence HSBC, 2 Yorkshire street, à Rochdale, sert de plaque tournante aux multiples appels en faveur de Gaza.

Ces élites, élues par le peuple, sont donc contre l’ignorance et elles le disent. Elles ne s’opposent à la violence que si celle-ci s’attaque à des chrétiens.

Dans notre pays, un homme politique avait, lui, parlé de « juifs et de français innocents » lors de l’attentat de la rue Copernic.

Mais juifs comme français innocents ont tout de même quelques soucis à se faire depuis quelques années.

"Après le samedi vient le dimanche". Lorsque les juifs auront disparu, l’islam intégriste, ce nouveau fascisme, s’attaquera aux chrétiens et aux athées.

Lorsque cela adviendra, certains regretteront d’avoir défilé sous les drapeaux du Hamas et du Hezbollah. Mais ce sera juste un peu trop tard.

En attendant, ne prononcez plus le mot « Sion », même pour rigoler. Bannissez cette expression de votre vocabulaire.

Evitez les mots indemnisa-sion, évacua-sion, popula-sion, mix-sion et mis-sion, interpréta-sion et informa-sion, défec-sion et manipula-sion, on ne sait jamais.

Avec de tels débiles, cela pourrait nuire gravement à votre santé.

Pierre Lefebvre © Primo, 15 février 2009

Publié dans ISLAM

Commenter cet article