Une guerre en perspective entre l’Iran et Israël ?

Publié le par shlomo

iran nucléaire

dans le collimateur des Mollahs

iranL’ se targue d’être en possession de missiles pouvant atteindre les installations nucléaires israéliennes et se dit prêt à faire face à d’éventuelles agressions. Selon le général Mohammad Ali Jafari, l’ est aujourd’hui ‘‘capable de repousser toute attaque ennemie avec ses missiles.’

Mohammad Ali Jafari, qui n’est autre que le commandant en chef des Gardiens de la Révolution, a affirmé que “Toutes les installations dans les différentes parties des terres occupées par le régime sioniste sont à portée des missiles iraniens.” l’ avait déjà prétendu par le passé être à même de toucher le territoire hébreu mais c’est la première fois qu’une cible potentielle est explicitement nommée.

Les déclarations de Jafari peuvent être interprétées comme une menace à peine voilée et ne sont certes pas à prendre à la légère, sachant que la portée des missiles Shahab-3 étant supérieure à 2 000 km et Téhéran ne se situant qu’à un millier de kilomètres d’. D’autant plus que l’ affirme par ailleurs posséder des avions de guerre capables d’effectuer d’un trait et sans ravitaillement en carburant des allers-retours jusqu’à l’Etat hébreu.

Selon des experts militaires, il semblerait que beaucoup de missiles iraniens soient fabriqués à l’aide d’une technologie nord-coréenne mais peu d’informations ont filtré quant à la précision de ces armes.

Téhéran veut intimider l’Etat hébreu et les Etats-Unis

missiles iranC’est donc avec une fierté non dissimulée que Mohammad Ali Jafari affirmait mercredi à la presse qu’à présent, ‘‘l’ compte dans son arsenal des missiles dont la portée dépasse 2 000 kilomètres. Tout le territoire occupé par le régime sioniste (), y compris ses sites nucléaires, est donc à la portée de nos missiles’’, ajoutant que ‘‘la capacité défensive de l’ est si élevée que les Etats-Unis et ne sont pas en mesure d’attaquer notre pays.’

La veille (mardi), l’adjoint du général Jafari, Mohammad Hejazi, avait déclaré qu’un plan de représailles était prêt pour répondre à une éventuelle attaque israélienne et que Téhéran pourrait alors infliger à des pertes élevées sur une période de temps restreinte“.

Mohammad Hejazi estime que “l’ennemi s’abstient de lancer une action militaire parce qu’il a évalué les dégâts qu’il subirait dans une guerre contre l’. Après avoir analysé les capacités de défense de l’, est arrivé à la conclusion qu’une confrontation militaire avec l’ le plongerait dans un bourbier sans fin“.

Bientôt une bombe atomique iranienne ?

nucléaire iranPar ailleurs, le chef des services de renseignement militaires israéliens, le général Amos Yadlin affirmait avant-hier (dimanche 8 mars 2009) que ‘‘ l a franchi le seuil technologique » expliquant que pour l’, ‘‘atteindre un potentiel nucléaire militaire est une question de synchronisation de sa stratégie avec la production d’une bombe nucléaire.’’

L’, qui produit de l’uranium faiblement enrichi, est soupçonné par les puissances occidentales d’œuvrer à fournir une matière première qui pourrait être raffinée et produire l’uranium fortement enrichi nécessaire à une tête nucléaire. Yadlin accuse l’ de ‘‘stocker des centaines de kilos d’uranium faiblement enrichi et espère, par le dialogue avec l’Occident, gagner du temps de manière à se rapprocher de la capacité à fabriquer une ’’.

Source pour la rédaction de ce billet :

- Un Oeil sur l’Iran
- L’Express
- Monde Info

Bivouac-ID

Publié dans IRAN NUCLEAIRE

Commenter cet article