Soudan : "Mon esclave, mon infidèle"

Publié le par shlomo

« My Slave, My Infidel ». Une enquête sur l’esclavage au Soudan
par Cindy Castano (2008).

Cliquer sur l’image :

My Slave, My Infidel (« Mon esclave, mon infidèle ») raconte l’histoire des tribus d’autochtones Soudanais non arabes dans le sud Soudan et la région occidentale du Darfour, qui sont exploitées par le gouvernement du Soudan et ses milices illégales qui enlèvent des esclaves dans la foulée de la terreur du djihad.

Sous le prétexte de la guerre civile, le gouvernement du Front national islamique du Soudan a déclaré le djihad aux infidèles du Sud Soudan, alimenté en outre par la découverte de pétrole dans la région frontalière. Selon le Coran, un volet du djihad appelle à l’asservissement des infidèles. Le film raconte l’histoire de personnes qui ont risqué leur vie en plein djihad pour délivrer des esclaves alors que la communauté internationale regardait ailleurs.

Goda Gadam Mohammed, un Soudanais arabe de la tribu Reizegat du Darfour (la tribu des Janjiweed et des Murahaleen responsable des enlèvements) a mené le djihad jusqu’à ce que sa compassion pour les victimes l’amène à se détourner du djihad et de son gouvernement. La narration convaincante de Goda du point de vue arabe complète l’équilibre du film.

Voir aussi :

Mon nom est Simon Deng, chrétien, ancien esclave au Soudan, victime du djihad

Soudan - Esclavage et nettoyage ethnique au Darfour

Le régime génocidaire arabo-intégriste soudanais sur la sellette, par Moha Moukhlis

http://www.pointdebasculecanada.ca/spip.php?article1008

Publié dans MONDE ARABO-MUSULMAN

Commenter cet article