Une mosaïque vieille de 1 500 ans dévoilée dans le Néguev

Publié le par shlomo


 

Un spectaculaire carrelage de mosaïque, vieux de quelque 1 500 ans, a été dévoilé lundi au public dans une synagogue ancienne du Néguev au cours d’une cérémonie d’inauguration en présence des représentants du KKL, de l’Autorité des antiquités et du conseil régional d’Eshkol. L’entrée sur le site archéologique de Ma’on-Nirim sera gratuite.

La mosaïque, qui constitue une partie de la décoration d’une synagogue de l’époque byzantine (Ve et VIe siècles de l’Ere commune), a été découverte à proximité du kibboutz Nirim au cours d’excavations qui ont eu lieu il y a déjà plus d’un demi siècle. Malheureusement, elle a été endommagée lors de la construction de la route menant au kibboutz Nir-Oz, mais aussi parce qu’elle n’a pas été protégée des intempéries.

nirim4

En 2006, il a été décidé de restaurer la mosaïque, qui a alors été retirée du site et confiée au laboratoire de conservation du musée Rockefeller de Jérusalem. Depuis, le KKL, l’Autorité des antiquités et le conseil régional d’Eshkol ont œuvré pour mener ce projet à bien. Grâce à un don de la philanthrope Cindy Glatt, la synagogue a été restaurée et les travaux de développement du site ont pu être financés.

nirim_1

Cette mosaïque dépeint des scènes de la vie quotidienne de l’époque byzantine, y compris la production de vin à partir de fruits issus des vignes environnantes. Cette œuvre d’art de 3,70 x 7,80 mètres représente également divers symboles du judaïsme, dont la Ménorah - chandelier à sept branches - et les représentations de plusieurs animaux présents dans la région, dont le Lion de Judah.

nirim2

Les archéologues affirment que les pièces, os et artefacts découverts sur le sol de la vieille synagogue appartenaient apparemment à l’Arche sainte et à la Parokhet qui la recouvrait. Des fragments de lampes en verre et en céramique ont également été découverts sur les lieux, avec des amulettes que portaient les femmes pour jouir d’une bonne santé.

nirim3

La mosaïque elle-même porte également des inscriptions en araméen, bénissant la communauté et remerciant trois donateurs pour leurs généreuses contributions.

mosaiquenirim1

Des mosaïques similaires ont été découvertes dans les ruines de la synagogue de Soussya (dans les Monts d’Hébron) et sur le site archéologique du parc national d’Ein Gedi.

yael ancri

arouts sheva

Publié dans ISRAEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article