Pedro Arroja: la culture juive est une culture d'agitateurs porteuse de violence

Publié le par shlomo

"Le fait qu’un membre de la communauté noire préside à la Maison Blanche sera un facteur d'incitation à la violence puissant. Et le fait que 70% des Juifs – une culture d’agitateurs – ont voté pour le Parti Démocrate ne fera que favoriser l’agitation."

Le Professeur Pedro Arroja, qui dirige le département d’économie de l'Université Autonome de Lisbonne (UAL), a publié ce billet dans le site Portugal Contemporâneo. Mots à retenir: guerre mondiale, violence raciale, exploitation, Juifs agitateurs. (Voir ses autres billets, liens ci-dessous.)

" … je prévois que la crise économique actuelle va déboucher sur de la violence, comme cela s’est produit pendant la crise économique des années 30. Ce sont les Etats-Unis, la grande puissance économique de nos jours, qui seront à l’origine de la violence, comme l’a été l’Allemagne qui était la grande puissance des années 30. La violence risque de déborder les frontières américaines et, maintenant comme alors, pourrait se transformer en guerre mondiale.

La violence aux Etats-Unis sera raciale et sera déclenchée par les Noirs contre les Blancs. La crise économique aggravera profondément les conditions de vie de la communauté noire américaine, qui est déjà la plus pauvre du pays. La violence explosera chez les Noirs comme un acte de vengence contre la domination séculière exercée par les Blancs sur la société américaine – domination économique, politique, sociale, culturelle et raciale.

Le fait qu’un membre de la communauté noire préside à la Maison Blanche sera un facteur d'incitation à la violence puissant. Et le fait que 70% des Juifs – une culture d’agitateurs – ont voté pour le Parti Démocrate ne fera que favoriser l’agitation."

Titre original "Vingança"

Du même auteur:
-
Greenspan et Bernanke prouveraient l’existence du lobby juif selon l’économiste Pedro Arroja
-
Pedro Arroja: le ghetto est un mythe de la propagande juive

Publié dans ANTISEMITISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article