Iran – Durban 2 : Sortie ratée pour Ahmadinejad

Publié le par shlomo


Si en Occident, l’accent a été mis sur le contenu du discours d’Ahmadinejad et le départ de plusieurs délégations européennes (Finlande, France, Grande-Bretagne et Pologne) ; en Iran, le régime des mollahs a insisté sur la marginalité de cette protestation et sur le succès de son nouveau discours auprès des délégations qui sont restées.



Pour Téhéran, Ahmadinejad a remporté un vif succès : peu de délégation ont quitté la salle, mais les autres ont vivement applaudi le président de la république islamique d’Iran. Ce sont des commentaires trouvés sur le site de Press TV, la CNN des mollahs. Cependant, Press TV a retiré de son site les images tournées sur place attestant ce succès, les jugeant incompatibles avec ses commentaires.

On peut comprendre ce choix, car les choses ont commencé mal pour Ahmadinejad qui était le premier orateur de cette conférence. Trois jeunes gens portant des perruques multicolores et des nez rouges ont manifesté aux cris de racistes et l’un d’eux qui était devant Ahmadinejad a même réussi à leur jeter quelque chose : il ne s’agissait pas malheureusement d’une chaussure mais de son nez rouge. Après cet épisode peu reluisant pour l’orateur, il y eut le départ des délégations européennes, qualifié de marginal par les mollahs, et alors Press TV a interrompu net la transmission en direct du discours.
© WWW.IRAN-RESIST.ORG

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Téhéran a ainsi raté la première diffusion mondiale de son nouveau discours qui devait lui permettre de critiquer la composition du Conseil de Sécurité et le droit de veto au travers de l’exemple de la création d’Israël. Il espérait obtenir l’inscription de ces deux idées fortes de son nouveau discours dans le communiqué final de la conférence, mais le départ des délégations européennes a totalement éclipsé le discours.

C’est une sérieuse déception pour Téhéran, car les caméras et micros du monde entier étaient braqués sur Genève. Ce sera partie remise : Téhéran ne manquera pas de pourchasser d’autres occasions pour placer ce discours essentiel pour la suite qu’il entend donner à l’invitation au dialogue lancée par les Six.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Pour provoquer ces bonnes occasions médiatiques, Téhéran avait pourtant inclus dans la délégation iranienne pour les droits de l’homme son ministre de pétrole Nozari
ainsi que Rahim-Mashaï, le ministre de la culture et du tourisme qui drague en ce moment les milieux d’affaires pour améliorer l’image du régime. C’est lui qui a dépensé 10 millions de dollars pour faire venir en Iran 800 hommes d’affaires pour une visite de 2 jours, événement dont nous avons parlé dans la « semaine en images n°61 ».

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
Ce charmant groupe de miliciens défenseurs des droits de l’homme a tout de même réussi à rencontrer le président suisse Hans-Rudolf Merz
(son pays est un important partenaire commercial des mollahs). Merz (ci-dessous) avait émis une seule condition à la rencontre : pas de photo le montrant en train de serrer la main d’Ahmaghinejad. Ils ont donc parlé gaz et pétrole sans se serrer la main !

www.iran-resist.org

Publié dans IRAN NUCLEAIRE

Commenter cet article