HANIYEH FAIT APPEL A SARKOZY

Publié le par shlomo


6 janvier 2008 - par Rebecca Serfaty | Arouts 7

Le chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a envoyé dimanche 6 janvier une lettre au président de la République française, Nicolas Sarkozy, où il lui demande d’aider les Palestiniens. Dans sa lettre, Haniyeh assure que le « gouvernement Hamas est prêt à coopérer avec les efforts internationaux afin d’assurer la sécurité et la stabilité dans la région ».

A la conférence des Etats donateurs tenue à Paris au mois de décembre 2007, Sarkozy a proposé de placer une force internationale qui aiderait à les Palestiniens à faire respecter la loi et l’ordre dans la région. Le Hamas avait alors rejeté cette offre, la qualifiant d’ « ingérence dans les affaires palestiniennes ».

Aujourd’hui, il semble que le Hamas change d’avis : « Dans votre discours, vous avez fait des propositions positives et encourageantes », a écrit Haniyeh, précisant qu’il voit positivement les propositions concernant « la fin de l’occupation, les droits du peuple palestinien et la fin des souffrances ».

Ecrivant à Sarkozy, Haniyeh a sous-entendu qu’il accepterait une intervention française dans les tentatives de mettre fin à la crise entre le Hamas et le Fatah. Le chef du Hamas à Gaza a critiqué le chef de l’Autorité palestinienne, Abou Mazen du Fatah, et les contacts qu’il entretient avec Israël. « Israël dit vouloir arriver à un accord avec les Palestiniens mais parallèlement à cela, il continue à construire des localités au delà de la ligne verte », écrit Haniyeh.

Les opérations de Tsahal dans la bande de Gaza continuent et l’embargo économique se fait sentir. Dans la bande de Gaza, les Palestiniens craignent que l’électricité déjà rare ne vienne à manquer suite à la réduction des fournitures d’essence provenant d’Israël. La Cour suprême a autorisé le gouvernement à réduire les livraisons d’essence, y compris le carburant nécessaire au fonctionnement de la centrale électrique de Gaza.

Suite à cette décision, la compagnie d’électricité palestinienne se prépare à baisser la quantité d’électricité fournie aux résidents de Gaza et à augmenter la fréquence des coupures d’électricité. Actuellement, la majorité des zones de Gaza sont privés d’électricité 2 heures par jour. Avec la réduction des fournitures en carburant, il se pourrait que l’électricité produite à Gaza soit réduite de moitié. Ainsi, dans les différentes zones, les coupures devraient durer 8 heures par jour, au cas où le manque de carburant se ferait sentir.

Publié dans INTERNATIONAL

Commenter cet article